Trouvez un service de santé au Québec » Index Santé - Le répertoire santé du Québec » Chronique santé
Inviter un(e) ami(e)
Lettre informative « Info Index Santé »
Recherche avancée
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

L’entorse à la cheville

Plusieurs personnes subiront au cours de leur vie cette blessure qui, dans bien des cas, survient sans que l’on puisse la prévoir. Cependant, nous pouvons prendre certaines précautions pour l’éviter ou en réduire les conséquences.

Chez les sportifs et les athlètes, les blessures à la cheville se produisent assez fréquemment.
Chez les sportifs et les athlètes, les blessures à la cheville se produisent assez fréquemment.

Connaître le traitement de l’entorse à la cheville s’avère un atout précieux, car il n’est pas toujours nécessaire de consulter un médecin pour ce type de blessure. Chez les sportifs et les athlètes, cette blessure se produit assez fréquemment. Les personnes âgées sont également susceptibles de subir différentes entorses et spécialement celle de la cheville. Leur équilibre et leurs réflexes sont moins stables et en vieillissant, leurs muscles perdent un peu de tonus.

Le manque de préparation pour une activité physique (comme les étirements) augmente le risque de se faire une entorse. Une chaussure adéquate est essentielle pour toute activité physique afin de réduire les risques de blessures. Avoir de bonnes chaussures adaptées à notre mode de vie est aussi une bonne façon de prévenir ce genre d’accident.

Des muscles fatigués ou épuisés ainsi qu’un mauvais entraînement de mise en forme sont deux autres facteurs pouvant provoquer une entorse à la cheville. Il est important de s’arrêter lorsque la fatigue se fait sentir. Être actif régulièrement et choisir un mode d’entraînement convenant à notre personnalité et à notre mode de vie sont de bons comportements permettant de réduire les risques de subir une entorse à la cheville.

Qu’est-ce qu’une entorse?

Au moment de l’entorse, les ligaments et l’articulation sont impliqués. Parfois, il y aura fracture de l’os selon la gravité de la blessure. Un étirement ou une déchirure d’un ou de plusieurs ligaments se produit au niveau de l’articulation. Les ligaments soutiennent les os entre eux et recouvrent l’articulation lui donnant sa stabilité tout en permettant sa mobilité. Ils sont formés de tissus très rigides, mais à mobilité restreinte. La cheville est l’articulation la plus vulnérable à l’entorse, car elle supporte tout le poids du corps. Les autres articulations du corps peuvent également subir cette blessure.

L’entorse légère

Simple foulure provoquant une douleur au niveau de l’articulation. Les mouvements resteront possibles, mais il y aura une enflure de celle-ci dans les heures qui suivront ou même le lendemain. Il n’y aura aucune décoloration de la peau ni aucune ecchymose. L’entorse légère est seulement un étirement du ligament.

L’entorse modérée

L’entorse modérée provoque également une douleur et les mouvements seront limités, mais toujours possibles. L’enflure apparaîtra plus rapidement, soit généralement en 4 heures et l’on notera une décoloration de la peau assez rapidement. Dans ce cas, le ou les ligaments seront déchirés en partie ou en totalité.

L’entorse grave

L’entorse grave consiste en un craquement de l’os et le déchirement des ligaments. La douleur ressentie ainsi que la déchirure seront d’une grande intensité. La mobilité de l’articulation sera presque nulle et celle-ci ne pourra supporter le poids du corps. Une enflure apparaîtra immédiatement et la peau sera bleutée. Dans certains cas, un plâtre ou une orthèse seront recommandés afin de permettre une guérison plus rapide.

Comment traiter l’entorse à la cheville?

Normalement, la guérison de l’entorse légère ou modérée prendra environ 2 à 4 semaines. Il est très important de retenir que pendant les 72 heures qui suivent l’infliction de la blessure, le repos, l’application de glace, la compression et l’élévation du membre blessé sont les 4 étapes les plus importantes à suivre pour une bonne récupération. Contrairement à certaines croyances, il est préférable de ne pas appliquer de chaleur. Les massages sont également à éviter. Ces deux pratiques amplifient la douleur et peuvent déclencher une hémorragie.

Durant la période de repos, le membre blessé doit être utilisé le moins possible. Il est recommandé d’utiliser des béquilles pour ne pas mettre le poids du corps sur la cheville. Appliquer un sac de glace, en prenant soin de mettre une serviette sur la peau, et bien épouser la forme de la cheville avec le sac est une bonne façon de réduire la douleur et de favoriser la guérison. Étendre la jambe en l’élevant de quelques centimètres au-dessus du cœur. Des bandages peuvent être apposés afin de soutenir les ligaments. Attention de ne pas trop serrer les bandages, ce qui aurait pour effet de nuire à la circulation sanguine. Maintenir ce traitement pendant deux à trois jours.

Certains médicaments analgésiques (acétaminophène) et anti-inflammatoires (ibuprofène) peuvent soulager la douleur et réduire l’enflure. Il est toujours important de vérifier que ce genre de médicaments n’interfère en rien avec la prise d’autres médicaments. Si vous souffrez d’une blessure très grave ou que vous ne constatez aucune amélioration de votre état de santé, consultez immédiatement un médecin.

Catégories Index Santé relatives à ce sujet :

Autres liens et références :


À noter qu’en aucun cas les chroniques santé du site Index Santé ne peuvent être interprétées comme un diagnostic ou remplacer toute autre information que pourrait vous fournir un professionnel de la santé. N’hésitez pas à contacter un médecin si vous avez des doutes sur votre état de santé.