Accueil » Chroniques santé » Santé mentale » Développer sa confiance en soi

Développer sa confiance en soi

Dévalorisation constante, mauvais choix, effacement ou au contraire agressivité dus au sentiment d’infériorité… Un manque de confiance en soi a des répercussions dans tous les domaines de la vie, du travail aux relations avec les autres.

Développer sa confiance en soi

Même si la confiance se bâtit dès l'enfance, on peut agir dessus pour l'améliorer quel que soit son âge. Les personnes qui souffrent d'un manque de confiance en soi se dévalorisent sans arrêt. Elles nient ou atténuent au maximum toutes leurs qualités et réalisations. D'après elles, quand elles réussissent quelque chose, c'est par chance ou parce que « c'est trop facile, n'importe qui peut le faire », etc.

Ce type de comportement entretient une faible estime de soi, qui influence la prise de décisions de plusieurs manières : persuadées que tout ce qu'elles entreprennent est voué à l'échec, ces personnes préfèrent ne pas essayer et se ferment ainsi de nombreuses portes. Ou alors, elles ne s'engagent pas sur la bonne voie, faisant ce qu'elles pensent devoir faire au lieu de ce qu'elles veulent réellement, ou laissant carrément les autres choisir à leur place. Tout ceci engendre un manque d'authenticité qui nuit au bien-être émotionnel ainsi qu'à la qualité des rapports avec les autres.

À l'inverse, la confiance en soi permet de se sentir libre d'être qui on est, d'assumer ses choix et opinions personnels. Elle permet également de prendre sa place et de se tenir face aux autres sans artifice. Apprendre à valoriser son image de soi est un travail enrichissant sur soi-même, mais aussi un travail avec les autres. Voici quelques astuces pour développer sa confiance en soi.

Apprendre à se connaître

La première étape consiste à apprendre à se connaître en se posant les questions suivantes : « Qu'est-ce que j'aime? », « Qu'est-ce qui me gêne? », « Quels sont mes goûts? », etc. Ensuite, compléter ces informations avec la liste de ses qualités et forces, et celle de ses défauts et faiblesses. Les bénéfices de cet exercice sont multiples : il permet de se concentrer davantage sur ses qualités et de déterminer les domaines dans lesquels on se sent à sa place.

Cette connaissance permet de faire les choix appropriés, de s'accepter tel qu'on est et de faire la paix avec soi-même. On adopte un regard nouveau sur les évènements : plutôt que de s'autoflageller en déclarant être « trop nul(le) » dans un domaine en particulier, on réalise que celui-ci ne nous convient pas et ne correspond pas à notre personnalité. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas travailler sur ses défauts si besoin, mais on le fait sans se focaliser dessus. On sait qu'on a des qualités ailleurs.

S'affirmer face aux autres

Le second pas est l'affirmation de soi face aux autres. Il est important d'exprimer ses opinions, ses valeurs et ses choix. Et surtout d'accepter le fait qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. Il est inutile de fausser la réalité dans le but de contenter les autres. Il est préférable de dire ce qu'on pense vraiment et faire ce qu'on aime, tout le monde en sort gagnant. Dans la même optique, on ne copie pas sur les autres. Ce qui leur convient à eux ne nous convient pas forcément. Chaque personne est unique, et il vaut mieux être apprécié pour ce qu'on est plutôt que pour ce qu'on n'est pas.

Pour gagner en liberté, lister les choses que l'on fait par « obligation » permet de prendre conscience de l'habitude qu'on a de faire ce qu'on attend de nous au lieu de ce qu'on veut vraiment, et ainsi d'y remédier. Il est bon aussi d'apprendre à recevoir les critiques, lorsque celles-ci sont constructives, tout comme il convient de réagir posément face à des propos blessants.

Adopter de bonnes habitudes

Enfin, il est également essentiel d'adopter de bonnes habitudes : ne pas se comparer aux autres, accepter les compliments, repérer ses pensées dévalorisantes ou limitantes et y opposer automatiquement des pensées positives, afficher une attitude pleine d'assurance (regarder les gens dans les yeux, sourire, garder la tête haute et le dos droit, etc.), se défaire des jugements reçus durant l'enfance et apprendre de ses erreurs (sans tomber dans la déresponsabilisation, relativiser en se rappelant le contexte et prendre les bonnes décisions pour éviter que ça se reproduire).

Aussi, de temps en temps, il peut être bénéfique de sortir de sa zone de confort et se donner des objectifs différents, en y allant progressivement. L'acquisition de nouvelles compétences est gratifiante et permet d'entretenir la confiance en soi.

Publication Index Santé : 2015-09-16

Index Santé vous suggère
Inscription
Suivez-nous sur Facebook