Accueil » Chroniques santé » Santé mentale » Mieux comprendre la crise d'adolescence

Mieux comprendre la crise d'adolescence

La crise d'adolescence est sans doute l'étape la plus difficile à surmonter pour la plupart des parents. Heureusement, il est possible de traverser cette période sans trop de bouleversements.

Mieux comprendre la crise d'adolescence

Le passage de l'enfance à l'adolescence est une période de développement remplie de bouleversements tant physiques que psychiques. Durant cette période, l'adolescent connaîtra des fluctuations hormonales, et ce, jusqu'au début de l'âge adulte. Pour les parents, il est primordial d'accompagner l'adolescent dans une dynamique de confiance et surtout lui témoigner de l'amour et de l'intérêt tout au long de ce processus.

La réalité d'un jeune en crise d'adolescence

Un jeune qui traverse la période d'adolescence se pose beaucoup de questions et sent qu'il se passe quelque chose. Son corps change et ses humeurs sont instables. L'adolescent veut devenir plus indépendant et s'imposer davantage dans la vie, mais ne possède pas encore tous les outils pour y parvenir. Ses réactions et même son langage ne sont plus reconnaissables.

Révolte, agressivité, vulnérabilité et manque de confiance sont souvent au rendez-vous. L'adolescent aura alors parfois le désir de s'isoler en croyant que ses parents ne le comprennent pas. Il se sent bien presque uniquement en présence de ses amis avec lesquels il éprouve un profond sentiment d'appartenance. Il se peut donc que des conflits surviennent avec ses parents et cela est tout à fait normal.

Être parent d'un adolescent

Pour les parents d'un adolescent, les conflits sont souvent inévitables et la crise d'adolescence est un passage obligé. Le rôle des parents est de soutenir l'enfant, et ce, dans un climat de confiance sans pour autant être trop permissif. En général, les parents veulent voir leur adolescent plus responsable, tout en voulant continuer à le protéger sans le laisser faire ses propres choix.

Les parents refusent parfois de lâcher prise, de laisser un peu d'initiative et une plus grande liberté à leur enfant (faire confiance). Cette approche entraîne de nombreux conflits que ce soit pour l'heure du coucher, les sorties, les amis, la tenue vestimentaire, le langage, les tâches ménagères, etc. Afin de traverser cette période sans trop de heurts, il est préférable que la discipline soit un peu assouplie tout en établissant clairement certaines règles et conséquences non négociables.

Bien sûr, certaines demandes seront parfois ignorées de la part de l'adolescent. Une atmosphère détendue et amicale est tout indiquée pour discuter des demandes exigées et surtout de leur pertinence. L'écoute, les encouragements et le dialogue sont des attitudes gagnantes durant cette période. Les parents doivent en outre respecter rigoureusement l'intimité de leur adolescent. Cette approche est très importante. Elle enseigne le respect mutuel entre les membres de la famille et ceux de la société.

Premier pas dans le monde adulte

À l'adolescence, les jeunes vivront l'éveil de la sexualité, entendront parler de drogues, auront peut-être des fréquentations douteuses et seront invités à des soirées où il y aura de l'alcool. Pour les parents, ces situations sont inquiétantes et préoccupantes. Il est très important et nécessaire de parler de ces sujets avec l'adolescent afin qu'il connaisse les conséquences néfastes de certains comportements irresponsables. L'adolescent sera peut-être inconfortable d'échanger sur certains de ces sujets, mais il ressentira néanmoins l'ouverture et l'appuie de ses parents si jamais il éprouve le besoin de parler.

Aide et ressources

Dans des cas plus rares, il se peut que cette période dégénère de façon incontrôlable pour les parents : fugue, dépression, alcool, drogues, etc. Si ces situations se produisent, il ne faut surtout pas hésiter en tant que parent à consulter des intervenants spécialisés (psychologues, éducateurs spécialisés, psychoéducateurs, travailleurs sociaux, psychothérapeutes, etc.) soit en milieu scolaire ou auprès d'un CLSC.

Le psychoéducateur, présent en milieu scolaire ou en pratique privée, peut soutenir les parents et intervenir auprès de la famille entière. Il peut intervenir auprès de personnes aux prises avec des difficultés d’adaptation se manifestant sur le plan comportemental dans leurs différents milieux de vie.

Publication Index Santé : 2016-07-18

Index Santé vous suggère
Suivez-nous sur Facebook
Inscription