Trouvez un service de santé au Québec » Index Santé - Le répertoire santé du Québec » Chronique santé
Inviter un(e) ami(e)
Recherche avancée
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Comment bien mesurer sa fréquence cardiaque

Une mesure exacte de la fréquence cardiaque permet de vérifier la condition générale du cœur à l’effort et au repos.

Les battements du cœur sont facilement perceptibles en appuyant l’index et le majeur sur l’artère de la carotide (au niveau du cou) ou sur l’artère radiale (au niveau du poignet).
Les battements du cœur sont facilement perceptibles en appuyant l’index et le majeur sur l’artère de la carotide (au niveau du cou) ou sur l’artère radiale (au niveau du poignet).

Les grands sportifs accordent une attention particulière à la mesure du rythme cardiaque pendant et après un entraînement. Toute personne aurait avantage à connaître la meilleure façon de prendre son pouls à différents moments de la journée ou lors d’activités plus ou moins intensives. La prise de la fréquence cardiaque permet de détecter une anomalie et ainsi indiquer qu’il serait judicieux de consulter à titre préventif. Pour chaque contraction ventriculaire (ventricule gauche et droit) on obtient un battement de cœur. Cette contraction se déclenche grâce à un mécanisme naturel de pulsion électrique à l’intérieur du muscle cardiaque. Le nombre de battements de cœur pour une période prédéterminée indique la fréquence cardiaque.

Calcul du rythme cardiaque (fréquence cardiaque)

La mesure du rythme cardiaque s’effectue pendant une période de 60 secondes afin d’obtenir le nombre de battements à la minute. Chaque battement amène une pulsion dans les artères permettant un résultat assez précis. Le pouls (par le toucher) est la méthode la plus souvent utilisée. Les battements du cœur sont facilement perceptibles en appuyant l’index et le majeur sur l’artère de la carotide (au niveau du cou) ou sur l’artère radiale (au niveau du poignet). Il est déconseillé de se servir du pouce pour prendre le pouls. Le résultat pourrait être faussé par une petite artère située à l’extrémité du pouce.

Prendre la fréquence cardiaque permet d’établir si le cœur bat à un rythme régulier ou s’il bat trop lentement ou trop rapidement. Chez l’adulte en santé et au repos, cette lecture devrait se situer entre 50 et 80 battements à la minute. Les enfants ont un rythme cardiaque plus élevé. Les sportifs ont en moyenne 50 battements à la minute. Dans le cas d’un rythme cardiaque irrégulier, d’autres méthodes plus approfondies pourront déterminer avec exactitude si le cœur éprouve des difficultés. L’électrocardiogramme pourrait être prescrit dans ce cas.

La prise du pouls est donc fort utile afin d’obtenir des informations importantes sur la condition générale d’une personne ou pour établir un diagnostic. La mesure de la fréquence cardiaque est également vitale en situation de crise. Par exemple, lors d’une perte de conscience ou d’un arrêt respiratoire, cette mesure permet à l’intervenant d’agir avec rapidité et efficacité.

Causes pouvant perturber la fréquence cardiaque

Certains facteurs de la vie quotidienne peuvent temporairement faire augmenter ou diminuer les battements du cœur. S’ils persistent sur de longues périodes ou s’ils s’intensifient, il est souhaitable d’éliminer le plus rapidement possible ces causes. Par exemple, le stress est un irritant bien présent dans notre monde moderne et, à long terme, il peut affecter la santé du cœur. De longues expositions au froid intense ou à la chaleur excessive peuvent également perturber le rythme cardiaque. Le diabète et le tabagisme sont aussi des causes dont il faut tenir compte. Adopter des habitudes de vie saines, faire de l’exercice régulièrement et bien gérer le stress aident grandement à maintenir un rythme cardiaque normal.

Catégories Index Santé relatives à ce sujet :

Autres liens et références :


À noter qu’en aucun cas les chroniques santé du site Index Santé ne peuvent être interprétées comme un diagnostic ou remplacer toute autre information que pourrait vous fournir un professionnel de la santé. N’hésitez pas à contacter un médecin si vous avez des doutes sur votre état de santé.