Accueil » Chroniques santé » Vie sociale et communautaire » Le consentement au don d'organes et de tissus

Le consentement au don d'organes et de tissus

Donner ses organes et ses tissus à son décès permet de sauver la vie de plusieurs personnes et d'en aider plusieurs autres. Cependant, le consentement au don d'organes et de tissus suscite beaucoup de questionnement. Voici quelques informations afin de démystifier cette démarche.

Le consentement au don d'organes et de tissus

Faire un don d'organes et de tissus est un grand geste humanitaire et représente pour plusieurs, une continuité à la vie. Toute personne peut, à n'importe quel moment dans sa vie, consentir qu'à son décès il fera ce don soit pour la recherche ou pour la transplantation de ses organes et de ses tissus afin de sauver des vies humaines. La décision du donneur est tout à fait personnelle, libre et confidentielle.

Presque que tous les organes et tissus du corps humain peuvent être retirés d'un donneur lors de son décès. Les dons d'organes (rein, poumons, cœur, foie, pancréas et intestin) et de tissus (valves coronariennes, tendons, cornées, peau et os) permettent de sauver ou de prolonger la vie de plusieurs personnes. Au moment d'un décès, le médecin évaluera la condition médicale des organes et des tissus et sera en mesure de déterminer lesquels pourront être transplantés chez des receveurs potentiels.

Protocole à suivre pour les médecins

Sauver la vie d'une personne est l'ultime objectif du corps médical et le consentement au don d'organes. Une personne qui requiert une assistance médicale aura tous les soins auxquels elle a droit ainsi qu'à toutes les interventions médicales nécessaires pour sauver sa vie. En cas d'échec, deux médecins qui ne sont pas reliés au prélèvement ni à la transplantation constateront le décès selon l'article 45 du Code civil du Québec. Par la suite, le consentement du don d'organes et de tissus sera vérifié et confirmé. Les prélèvements et les transplantations seront effectués selon un protocole établi mettant les receveurs prioritaires en tête de liste.

Inscription au Registre des consentements au don d'organes et de tissus

Pour consentir au don d'organes et de tissus, vous pouvez signer le formulaire du Registre des consentements au don d'organes et de tissus de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) qui est inclus dans le renouvellement de votre carte d'assurance maladie expédiée par courrier. À noter qu'une personne qui a donné son consentement peut, en tout temps, revenir sur sa décision.

Signature de l'autocollant situé au dos de la carte d'assurance maladie

Vous pouvez aussi signer l'autocollant dédié au consentement au don d'organes et de tissus et l'apposer au dos de votre carte d'assurance maladie. L'autocollant est inclus dans votre renouvellement et doit être signé et collé à chaque renouvellement de votre carte. Il est aussi possible d'obtenir cet autocollant dans les établissements du réseau de santé ou par l'entremise de certains organismes impliqués dans des campagnes de sensibilisation au don d'organes.

Enregistrement du consentement auprès d'un notaire

Vous pouvez également enregistrer votre consentement auprès d'un notaire membre de la Chambre des notaires du Québec. Cette démarche peut s'effectuer dans le cadre de la rédaction d'un testament ou d'un mandat d'inaptitude. Votre consentement ainsi exprimé, le notaire fera les démarches nécessaires pour qu'il soit enregistré dans le Registre des consentements au don d'organes et de tissus.

Publication Index Santé : 2018-08-09

Index Santé vous suggère
Inscription
Suivez-nous sur Facebook