Accueil » Chroniques santé » Santé mentale » L'agoraphobie

L'agoraphobie

L'agoraphobie se manifester généralement à la fin de l'adolescence ou avant l'âge de 35 ans environ et touche majoritairement les femmes. Ce problème peut survenir brusquement ou se développer lentement.

L'agoraphobie

Les problèmes d'agoraphobie sérieux surviennent souvent chez les adultes de 30 ans et plus suite à un choc émotif important comme un deuil ou une perte d'emploi. Certaines personnes souffrant d'agoraphobie peuvent avoir au préalable une tendance dépressive ou des troubles de panique.

Symptômes et conséquences de l'agoraphobie

L'agoraphobie dérange les habitudes quotidiennes et incite la personne à ne plus quitter son domicile. C'est un trouble anxieux, une phobie bien spécifique, qui entraîne fréquemment des troubles de panique, mais pas nécessairement chez toutes les personnes atteintes. Lorsqu'elle se retrouve dans certaines situations inconfortables, une personne qui souffre d'agoraphobie peut ressentir des maux de tête, des étourdissements, des tremblements, des palpitations, un malaise généralisé, avoir le souffle très court, des maux de cœur et des maux d'estomac.

Contrairement à une croyance assez répandue, l'agoraphobie n'est pas seulement liée à une peur des foules ou des lieux publics. C'est une phobie beaucoup plus complexe. Le trouble peut survenir dans des situations bien précises comme dans des endroits où la personne craint de ne pouvoir en sortir librement ou d'être secourue rapidement advenant un problème quelconque. La personne qui ressent une anxiété très intense dans une situation bien précise est généralement diagnostiquée agoraphobe.

Les symptômes de l'agoraphobie peuvent se manifester dans une file d'attente, dans une foule, en étant seul à l'extérieur du domicile, en se déplaçant en métro ou en autobus, en marchant dans des endroits ouverts ou encore en étant confiné dans des lieux fermés. Dans bien des cas, une personne qui souffre d'agoraphobie évitera de se retrouver dans certaines situations qui lui paraissent angoissantes ou demandera d'être accompagnée si aucune autre option n'est envisageable.

Une personne agoraphobe anticipe ces situations dans lesquelles elle est convaincue qu'elle sera prisonnière et qu'elle ressentira de la crainte, de l'angoisse et de la panique. À toutes ces peurs s'ajoute parfois la peur d'une crise cardiaque possible. L'on dit souvent aussi que l'agoraphobe a « peur d'avoir peur ». Des séances de relaxations et de contrôle de soi seraient la base d'un bon traitement pour contrôler les crises d'agoraphobie. Même si c'est relativement rare, il est possible que cette phobie disparaisse par elle-même, mais il est très important pour la personne qui est atteinte de consulter rapidement si cette condition nuit à sa qualité de vie.

Causes, origines et traitements de l'agoraphobie

Les causes de l'agoraphobie sont généralement attribuées à des facteurs génétiques de troubles anxieux (un parent agoraphobe). Les neurotransmetteurs peuvent aussi être impliqués, ainsi que l'exposition à des situations traumatisantes ou à un stress prolongé. Une incapacité à gérer l'inconnu et l'incertitude est un autre facteur qui peut déclencher des crises d'agoraphobie.

Selon les études, le traitement le plus efficace consiste en la thérapie cognitive et comportementale. Le psychologue renseigne tout d'abord son patient sur ce qu'est l'agoraphobie et sur l'effet négatif de l'évitement des situations qui sont problématiques pour lui. Il propose aussi différentes méthodes pour contrôler la peur. Durant la thérapie, l'agoraphobe apprend à devenir rationnel dans ses pensées et à identifier la peur irréelle et non fondée qu'il ressent. Il apprend également à ne plus éviter les situations qui lui sont problématiques, mais plutôt à les affronter graduellement dans la réalité ou par d'autres méthodes telles que la désensibilisation, la visualisation, la respiration et la relaxation.

Ressources et références

Pour en savoir davantage sur l'agoraphobie, nous vous invitons à consulter la section intitulée « Trouble panique et agoraphobie » publiée par le gouvernement du Québec. Vous trouverez davantage d'informations sur les traitements, les facteurs de risques, les personnes à risques et des ressources.

Publication Index Santé : 2019-05-01

Index Santé vous suggère
Inscription
Emplois en santé
Suivez-nous sur Facebook