•  Accueil » Chroniques santé » Thématiques et références santé » Le virus du Nil occidental (VNO)

Le virus du Nil occidental (VNO)

Le virus du Nil occidental (VNO) a été détecté pour la première fois en Afrique, plus précisément en Ouganda, en 1937 dans la région du Nil occidental. Au fil du temps, le virus s'est propagé dans différents pays, dont les États-Unis et le Canada.

Le virus du Nil occidental (VNO)

C'est en 2002 que le virus du Nil occidental (VNO) fut identifié au Québec pour la première fois. La maladie causée par le VNO est présentement répertoriée dans plusieurs régions du Québec, surtout dans les régions du sud. C'est durant la saison estivale et jusqu'en automne que les infections peuvent survenir. Au Québec, chaque infection causée par le virus du Nil occidental (VNO) doit être déclarée à la santé publique par les médecins et les responsables des laboratoires.

Transmission du virus du Nil occidental

La transmission du virus du Nil occidental chez l'humain est causée par la piqûre d'un moustique porteur du virus. Les moustiques deviennent porteurs du virus après avoir piqué un oiseau infecté. Les moustiques piquent principalement les oiseaux, certains animaux (dont les chevaux) et les humains. Le VNO peut également se transmettre lors des transfusions sanguines ou lors des transplantations d'organes. Toutefois, cette possibilité est très faible au Québec puisque l'organisme Héma-Québec procède à une vérification très stricte de la qualité des dons de sang. Le virus ne peut se transmettre d'une personne à une autre ni en étant en contact avec des oiseaux ou des animaux infectés.

Symptômes du virus du Nil occidental

Peu de personnes, environ 20 % de la population, auront des symptômes suite à une piqûre d'insecte infecté par le virus du Nil occidental. Les symptômes peuvent se présenter 48 heures après la piqûre ou jusqu'à 14 jours après celle-ci. Les principaux symptômes de ce virus sont la fièvre, des troubles gastriques, des céphalées (maux de tête), des douleurs musculaires, des irruptions de boutons et des rougeurs sur la peau ainsi que l'enflure des ganglions lymphatiques.

Une minorité des personnes infectées (moins de 1 %) peuvent présenter des symptômes plus sévères pouvant entraîner des complications comme la méningite ou l'encéphalite. Ces symptômes plus graves sont des nausées, des vomissements, des céphalées très intenses, une forte fièvre, des raideurs au cou, de la confusion, un manque d'orientation, des convulsions, une perte de conscience, une faiblesse des muscles et une paralysie. Ces symptômes requièrent une consultation médicale d'urgence. Dans de très rares cas, des déficiences neurologiques peuvent rester permanentes ou un décès peut survenir.

Se protéger du virus du Nil occidental

La meilleure protection contre le VNO est d'éviter les piqûres de moustiques. Lors des randonnées extérieures et dès le début de la saison estivale, un bon produit chasse-moustiquesOuvrir dans une nouvelle fenêtre permet de se protéger contre les piqûres de moustiques, de mouches et de tiques. Il est également préférable durant cette période de porter des vêtements longs et de couleurs pâles tout en gardant les moustiquaires de la maison en bon état.

L'eau stagnante est le milieu propice à la prolifération des moustiques. Il est donc important d'éliminer toute eau qui stagne autour de la maison comme dans les chaudières, les pots de plantes vides, sur la toile de la piscine, dans les gouttières, etc.

Il n'existe à ce jour aucun vaccin ni traitement contre le virus du Nil occidental. Par contre, la majorité des personnes infectées se rétablissent d'elles-mêmes. Les personnes ayant un système immunitaire affaibli par une maladie chronique peuvent être plus à risque d'avoir des symptômes plus graves.

Sources et autres références
À lire sur Index Santé

Publication Index Santé : 2021-12-30

Index Santé propose :
Actualité santé :
Emplois en santé
Inscription
Suivez-nous sur Facebook
Chroniques santé :
Emplois en santé :
Suivez-nous Actualités, chroniques et services santé à découvrir au Québec sur la page Facebook Index Santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur Facebook
Emplois en santé Consultez les offres d'emploi du répertoire Index Santé. Des centaines d'offres à découvrir. Emplois santé
Taux d'occupation Consultez le taux d'occupation dans les urgences des différents hôpitaux du Québec. Temps d'attente
YouTube Suivez Index Santé sur YouTube pour des vidéos et des listes de lecture sur la santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur YouTube

Professionnels de la santé

Le répertoire Index Santé est un incontournable pour trouver rapidement des services en santé au Québec. Il offre aux professionnels de la santé une visibilité essentielle au développement de leur présence numérique. Vous œuvrez dans le domaine de la santé au Québec? Cliquez ici pour créer dès maintenant votre profil Index Santé.