•  Accueil » Outils santé » Actualité santé » 13e édition de la campagne Mémo-Mamo - le cancer du sein est toujours le cancer le plus diagnostiqué chez les femmes

13e édition de la campagne Mémo-Mamo - le cancer du sein est toujours le cancer le plus diagnostiqué chez les femmes

La campagne Mémo-mamo de la Société canadienne du cancer (SCC) est de retour pour une 13e édition dans le cadre du Mois de la sensibilisation au cancer du sein. Sous le thème Parce qu'on vous aime en santé, la prévention et la détection précoce du cancer du sein sont au cœur de cette campagne.

13e édition de la campagne Mémo-Mamo - le cancer du sein est toujours le cancer le plus diagnostiqué chez les femmes
MONTRÉAL, le 3 oct. 2023 /CNW/ - Malheureusement, le cancer du sein est, encore à ce jour, le cancer le plus diagnostiqué chez les femmes au pays. Le Mémo-mamo et la SCC invitent donc les femmes âgées de 50 à 69 ans à agir dès maintenant en participant au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) et en passant une mammographie de dépistage tous les deux ans.

« Parce qu'on les aime en santé, rappelez aux femmes de 50 ans et plus de votre entourage que la mammographie préventive est essentielle et qu'elle peut faire une énorme différence. » - Marie-Claude Barrette, porte-parole

La mammographie préventive, c'est essentiel

Alors qu'on estime qu'une femme sur huit recevra un diagnostic de cancer du sein au cours de sa vie, il est inquiétant de constater que les femmes âgées de 50 à 54 ans sont les moins promptes à passer une mammographie de dépistage au Québec, malgré l'existence d'un programme qui facilite la détection précoce du cancer du sein. On remarque également cette hésitation du côté des femmes issues de communautés ethnoculturelles, puis du côté de celles dont le revenu du ménage représente moins de 50 k$ annuellement, selon un sondage réalisé par Mire Marketing en mai dernier.

Les raisons les plus souvent évoquées sont la peur d'avoir mal et la perception de ne pas être à risque puisqu'il n'y a pas d'antécédents familiaux. En effet, la mammographie n'est pas plaisante et elle peut être douloureuse, mais elle est surtout primordiale. Une mammographie peut déceler un cancer aussi petit qu'un pois (4 mm), tandis que la détection visuelle ne permet de le découvrir qu'une fois qu'il est de la taille d'une tomate cerise (2,5 cm). Plus le cancer du sein est détecté tôt, meilleures sont les chances de survie. Aujourd'hui, grâce à la détection précoce, à la recherche, à l'évolution et l'amélioration des traitements, le taux de survie au cancer du sein est de 89 % à cinq ans. La mammographie est réalisée par des techniciennes; elle dure deux petites minutes et offre une tranquillité d'esprit pour les deux ans à venir. Rappelons que la mammographie de dépistage est gratuite et que le suivi est assuré pour toutes les femmes, même si elles n'ont pas de médecin de famille.

Finalement, peu importe qu'on ait des antécédents familiaux ou non, il est essentiel de passer une mammographie dès l'âge de 50 ans.

« Je n'avais pas d'antécédents familiaux de cancer, je n'avais pas de traces apparentes sur mes seins et j'ai une bonne hygiène de vie. J'étais loin de me douter que j'avais un cancer du sein. C'est seulement grâce à la mammographie, dans le cadre du programme de dépistage, qu'il a pu être détecté. » - Marie Desroches, 68 ans, survivante d'un cancer du sein

S'unir contre le cancer du sein

Pour une deuxième année consécutive, trois ambassadrices issues de différentes communautés ethnoculturelles se joignent à l'équipe de la campagne Mémo-mamo : Marie‑Hélène Luly, Alix Ortega et Kaimei Zhang. Ces dernières nous aident à offrir des outils appropriés aux besoins, aux cultures et aux valeurs de ces femmes provenant de diverses communautés ethniques afin d'augmenter leur participation au PQDCS.

« La Société canadienne du cancer poursuit sa mission d'inclusion et de prévention auprès de toutes les femmes, peu importe leurs origines. Nous sommes fiers de compter sur notre porte-parole, Marie-Claude Barrette, pour nous aider à sensibiliser la population. » - Isabelle Girard, Directrice Communications pour le Québec

Publication Index Santé : 2023-10-03 - Nombre de visites depuis la publication : 16560

À lire sur Index Santé :
Services Index Santé :
Actualité santé :
Emplois en santé
Inscription
Suivez-nous sur Facebook
Chroniques santé :
Emplois en santé :
Suivez-nous Actualités, chroniques et services santé à découvrir au Québec sur la page Facebook Index Santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur Facebook
Emplois en santé Consultez les offres d'emploi du répertoire Index Santé. Des centaines d'offres à découvrir. Emplois santé
Taux d'occupation Consultez le taux d'occupation dans les urgences des différents hôpitaux du Québec. Temps d'attente
YouTube Suivez Index Santé sur YouTube pour des vidéos et des listes de lecture sur la santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur YouTube

Professionnels en santé

Le répertoire Index Santé est un incontournable pour trouver rapidement des services en santé au Québec. Il offre aux professionnels en santé une visibilité essentielle au développement de leur présence numérique. Vous œuvrez dans le domaine de la santé au Québec? Cliquez ici pour créer dès maintenant votre profil Index Santé.