Accueil » Outils santé » Actualité santé » Les producteurs laitiers s'inquiètent de certaines modifications au Guide alimentaire canadien

Les producteurs laitiers s'inquiètent de certaines modifications au Guide alimentaire canadien

Santé Canada doit publier plus tard, ce mois-ci, une version modifiée de son Guide alimentaire canadien. Il semble que le nouveau document minimiserait l'importance de la valeur nutritive et des bienfaits pour la santé des produits laitiers, tous prouvés par la science, en éliminant le groupe du lait et de ses substituts et en préconisant activement la consommation de protéines végétales.

Les producteurs laitiers s'inquiètent de certaines modifications au Guide alimentaire canadien

OTTAWA, le 4 janv. 2019 /CNW/ - Non seulement cette révision pourrait-elle compromettre la santé des générations futures en les amenant à penser faussement que les produits laitiers sont mauvais pour la santé, mais elle aura aussi un effet sur un secteur qui continue d'être affecté par les concessions accordées dans les récents accords commerciaux.

« Il n'y a pas de justification scientifique pour minimiser le rôle des produits laitiers dans une alimentation saine, car ils sont une source clé de six des huit nutriments dont manquent la plupart des Canadiens », a déclaré Isabelle Neiderer, diététiste agréée et directrice de la nutrition et de la recherche des Producteurs laitiers du Canada (PLC). « Les données scientifiques récentes démontrent clairement que la consommation quotidienne de deux à quatre portions de produits laitiers a un rôle bénéfique à jouer dans la promotion de la santé des os et la prévention de plusieurs maladies chroniques que Santé Canada veut combattre avec le nouveau Guide alimentaire, notamment l'hypertension, le cancer colorectal, le diabète de type 2 et l'AVC. »

L'avantage des produits laitiers est particulièrement évident lorsqu'on les compare aux protéines végétales que Santé Canada envisage de favoriser dans le nouveau Guide alimentaire. Ces sources végétales ne satisfont même pas aux exigences fédérales pour être appelées « source de protéines » sur leur emballage. La recherche continue de confirmer que les protéines laitières comptent parmi les protéines de la plus haute qualité disponibles et qu'elles sont particulièrement importantes pour la croissance des enfants et la préservation d'os et de muscles sains chez les adultes canadiens vieillissants.

« Les produits laitiers et les autres aliments protéiques ne sont pas interchangeables, a ajouté Mme Neiderer. Les produits laitiers fournissent des nutriments différents à part les protéines qui sont importantes pour la santé. Le fait de confondre des produits laitiers avec d'autres aliments protéiques entraînera une absorption inadéquate de nutriments importants. »

Pire encore, ces changements aux lignes directrices nationales sur la santé du Canada surviennent en même temps que le secteur laitier est encore ébranlé par les dernières concessions accordées par le gouvernement fédéral pour obtenir de nouveaux accords commerciaux. « Cela causerait un préjudice supplémentaire au secteur laitier en diminuant délibérément la valeur nutritive de ses produits aux yeux des Canadiens -- malgré toutes les données scientifiques, a déclaré le président des PLC, M. Pierre Lampron. Non seulement cela nuirait au secteur laitier et aux centaines de milliers de personnes qui en dépendent pour gagner leur vie, mais cela risquerait aussi de nuire aux consommateurs canadiens en créant de la confusion au sujet de la valeur nutritive des produits laitiers. »

Depuis plus de 75 ans, le lait et les produits laitiers sont clairement reconnus dans le Guide alimentaire canadien comme jouant un rôle clé dans un régime alimentaire sain et équilibré. Les preuves scientifiques appuyant le rôle des produits laitiers dans la prévention des maladies chroniques sont plus solides que jamais, et de nouvelles preuves continuent de s'accumuler. Ce sentiment a été manifesté par les quelque 3000 membres des Cliniciens canadiens pour la nutrition thérapeutique, dans une lettre à la ministre de la Santé. Dans cette lettre, les cliniciens demandent pourquoi nous devrions limiter notre consommation de produits à base de lait entier, alors que de nombreuses études scientifiques démontrent les avantages de ces produits.

L'orientation proposée par le nouveau Guide alimentaire n'est pas fondée sur des données probantes et pourrait avoir d'autres conséquences à long terme sur un secteur qui a déjà été placé dans une position difficile par ce gouvernement. Les Producteurs laitiers du Canada demandent au premier ministre Trudeau d'ordonner à la ministre de la Santé de faire ses devoirs en tenant compte de toutes les données scientifiques disponibles avant la publication du nouveau Guide alimentaire. La santé des Canadiens et celle d'un secteur canadien dynamique sont en jeu.

Publication Index Santé : 2019-01-07 - Nombre de visites depuis la publication : 27225

Index Santé vous suggère
Inscription
Emplois en santé
Suivez-nous sur Facebook