Accueil » Outils santé » Actualité santé » La ministre Danielle McCann souligne la Semaine nationale de promotion de la vaccination et annonce d'importants changements au calendrier vaccinal

La ministre Danielle McCann souligne la Semaine nationale de promotion de la vaccination et annonce d'importants changements au calendrier vaccinal

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, souligne la Semaine nationale de promotion de la vaccination, qui se déroule cette année du 20 au 27 avril.

La ministre Danielle McCann souligne la Semaine nationale de promotion de la vaccination et annonce d'importants changements au calendrier vaccinal

QUÉBEC, le 24 avril 2019 /CNW Telbec/ - À l'occasion de cet événement thématique annuel, elle annonce que de nouvelles mesures entreront bientôt en vigueur en ce qui a trait au calendrier de vaccination du Programme québécois d'immunisation.

Le calendrier de vaccination, qui comprend une série de vaccins offerts gratuitement de la petite enfance jusqu'à l'âge adulte, se verra modifié dès le 1er juin 2019. Ces changements, qui s'appliqueront aux enfants nés à partir de cette date, visent à simplifier le calendrier vaccinal tout en offrant une protection optimale. Ils font suite à des avis scientifiques formulés par les experts du Comité sur l'immunisation du Québec de l'Institut national de santé publique du Québec.

La ministre tient également à rappeler que la vaccination demeure le moyen le plus efficace de se protéger contre certaines maladies, en plus d'être reconnue comme sécuritaire par la communauté scientifique. Elle s'engage par ailleurs à ce que le ministère de la Santé et des Services sociaux poursuive ses efforts de sensibilisation de la population à la nécessité d'y recourir, notamment en faisant circuler de l'information par l'entremise du Web.

Citation :

« La décision de simplifier le calendrier vaccinal a pour objectif d'inciter les parents à faire vacciner leur enfant, et ce, dans des délais qui favorisent la meilleure protection possible contre les maladies évitables. Ces changements permettront ainsi aux enfants de bénéficier d'une couverture vaccinale adéquate, conforme aux recommandations des experts, tout en diminuant le nombre de visites nécessaires. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

Les changements apportés sont les suivants :

- le vaccin contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, l'hépatite B, la poliomyélite et les infections à Haemophilus Influenzae, le vaccin contre le pneumocoque et celui contre le rotavirus seront administrés aux visites de deux et de quatre mois;

- la dose de vaccin contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, la poliomyélite et les infections à Haemophilus Influenzae administrée à six mois est éliminée;

- le vaccin contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, la poliomyélite et les infections à Haemophilus Influenzae sera administré à 12 mois;

- deux doses du vaccin contre la rougeole, la rubéole, les oreillons et la varicelle seront administrées à 12 et à 18 mois;

- la vaccination contre le méningocoque de sérogroupe C sera administrée à 18 mois;

- la vaccination contre l'hépatite A sera ajoutée en utilisant le vaccin combiné (hépatites A et B) à l'âge de 18 mois, permettant de compléter la vaccination contre ces deux formes d'hépatite.

Rappelons que la Semaine nationale de promotion de la vaccination vise à démystifier les croyances sur les risques qui y sont associés, et à informer la population de ses bienfaits tels que se protéger et éviter les risques et complications liés aux maladies, protéger les personnes de son entourage, et empêcher la réapparition des maladies infectieuses évitables.

Publication Index Santé : 2019-04-24 - Nombre de visites depuis la publication : 11711

Index Santé vous suggère
Suivez-nous sur Facebook
Inscription
Emplois en santé