Accueil » Chroniques santé » Santé physique » La scoliose

La scoliose

La scoliose est une affection reliée à la structure squelettique du corps humain. Elle affecte l'épine dorsale (le rachis) à la partie supérieure du dos (omoplates) et peut s'étendre jusqu'à la base du tronc.

La scoliose

Une scoliose se présente sous différentes formes et à des degrés plus ou moins graves. Elle peut se détecter très facilement à un très jeune âge lors d'une simple visite médicale. À ce stade, la scoliose n'occasionne aucun symptôme ni aucune douleur. Elle est plus fréquente chez les filles, sans que l'on puisse vraiment en donner une raison scientifique, et est souvent reliée à une mauvaise posture.

L'hérédité peut avoir une incidence sur la présence d'une scoliose, mais aucun gène n'a été spécifiquement identifié. Chez l'adulte, la scoliose peut survenir à la suite d'un important traumatisme musculaire ou une blessure grave. Dans d'autres cas plus rares, certaines maladies antérieures, comme la poliomyélite, peuvent en être la cause.

Les différentes formes de scoliose

Les déformations de la colonne vertébrale ne sont pas toutes des scolioses. La gravité de la déviation confirme le degré de sévérité et la forme de scoliose. Une déformation latérale et une torsion des vertèbres sont toutefois impliquées à différents degrés du thorax jusqu'aux hanches. La scoliose légère et sans gravité est la plus répandue et n'entraîne aucune déviation majeure. C'est une anomalie bénigne qui consiste en une réaction du corps contre un mauvais alignement des hanches. Elle se manifeste qu'à un seul endroit de la colonne vertébrale et ne présente bien souvent aucune douleur ni aucun symptôme.

La scoliose dite sévère déforme la colonne vertébrale sur son axe horizontal et vertical ainsi que sur l'axe de chaque vertèbre de la base du cou jusqu'au bas du dos. Une inclinaison en latéral (de côté) est également notée. L'épine dorsale n'est plus en ligne droite, mais en forme de « s » comme un serpentin et une radiographie en confirme la gravité. On parle de scoliose sévère lorsque la déformation se situe entre 30 et 90 degrés par rapport à l'axe normal du rachis. Non traitée, la scoliose s'aggrave dès l'enfance jusqu'à l'adolescence ou jusqu'à la fin de la croissance. Dans ce cas très sévère, une compression de la cage thoracique se manifeste. Les organes vitaux internes comme les poumons et le coeur éprouvent de grandes difficultés à remplir leurs fonctions d'assurer une bonne circulation sanguine et une bonne respiration. Cette forme de scoliose non traitée peut mener à une intervention chirurgicale.

Les symptômes et complications

La scoliose peut passer sous silence pendant plusieurs années puis se manifester plus tard à l'adolescence ou à l'âge adulte. La déformation devient alors très visible en plus d'une grande fatigue musculaire, une douleur très intense s'installe. Une asymétrie importante aux épaules ou aux hanches confirme le diagnostic de scoliose sévère.

Les traitements de la scoliose

La kinésithérapie et la chiropractie apportent un grand bienfait et soulagent les douleurs et les fatigues chroniques. Les exercices de renforcement des abdominaux sont également très bénéfiques. Dans les cas plus sévères, le port d'un corset est prescrit ou une intervention chirurgicale est proposée. Cette intervention consiste en la pose de tiges métalliques qui redressent l'épine dorsale dans sa position normale.

Publication Index Santé : 2015-06-15

Index Santé vous suggère
Suivez-nous sur Facebook
Inscription