Accueil » Chroniques santé » Santé physique » Le coeur, moteur de l'organisme humain

Le coeur, moteur de l'organisme humain

Le cœur nous permet de rester en vie et représente le moteur du fonctionnement du système organique humain. Il est important de s’en préoccuper et de le maintenir dans sa plus haute forme pour le garder performant tout au long de notre vie.

Le coeur, moteur de l'organisme humain

Nous savons maintenant que les risques de contracter certaines maladies du coeur peuvent être diminués en adoptant un régime de vie sain en réduisant les sources de stress, en faisant de l'exercice régulièrement comme la marche et surtout, en bannissant le tabagisme et la consommation excessive d'alcool. Faisons un survol de cet organe qui est en fait un muscle bien différent de tous les autres muscles présents dans le corps humain. Le coeur nous permet de rester en vie et représente le moteur du fonctionnement du système organique humain. Il est important de s'en préoccuper et de le maintenir dans sa plus haute forme pour le garder performant tout au long de notre vie.

L'anatomie du cœur

Le coeur a deux parties séparées par le septum. La partie droite du coeur comporte l'oreillette et le ventricule droit et la partie gauche, l'oreillette et le ventricule gauche. L'aorte et l'artère pulmonaire sont les deux conduits qui assurent l'arrivée du sang vicié et l'acheminement du sang purifié dans tout l'organisme. Le coeur renferme aussi les veines caves inférieures et supérieures. Plus l'apport en oxygène est élevé, mieux le cœur fonctionnera et le rythme cardiaque en sera amélioré. Les veines caves inférieures et supérieures transportent le sang vicié, appelé sang bleu.

La circulation sanguine

Le coeur assure la grande circulation et la petite circulation sanguine. Le sang vicié est récolté par l'oreillette droite qui l'envoie au ventricule droit pour le diriger vers le poumon afin qu'il soit purifié. L'oreillette gauche le reçoit ensuite, l'achemine vers le ventricule gauche et répand le sang rouge dans tout le corps. Les valves cardiaques assurent ce processus.

Les voix de conduction électriques du coeur

Chaque battement du coeur est assuré par le système de conduction électrique qui fonctionne automatiquement. Système appelé pacemaker interne, car il provoque naturellement de petites décharges électriques. Chaque décharge électrique produit un battement. C'est ce battement qui donne le pouls. Chez les nouveau-nés et les enfants, le pouls se situe entre 100 et 170 à la minute. Chez les adultes, le pouls est de 70 à 100 battements à la minute. Il augmente aussi lors de l'effort physique pour ensuite reprendre un rythme normal. Cette augmentation du pouls est provoquée par un apport accru en oxygène qui permet au cœur de travailler plus fort et ainsi maintenir un bon rythme cardiaque.

Facteurs de risque

Le diabète, un taux de cholestérol élevé, l'hypertension, l'embonpoint, la consommation excessive d'alcool, le tabagisme, la sédentarité et le stress non géré contribuent à augmenter les risques de développer certaines maladies cardiaques. Comme nous pouvons le constater, il existe plusieurs facteurs de risque et ils peuvent être diminués par une saine alimentation, de l'exercice et un régime de vie sain. Il faut aussi mentionner qu'une visite annuelle chez son médecin de famille est une très bonne habitude à prendre et permet de détecter tôt certains problèmes de santé par des prises de sang et des examens de routine.

Les maladies du coeur les plus courantes

Maladies coronariennes

Les maladies coronariennes sont les plus courantes. Le pontage coronarien est d'ailleurs une opération fréquente. C'est le rétrécissement des artères du coeur par l'accumulation d'une plaque à l'intérieur des artères. Cette plaque est constituée de tissus adipeux (graisse), de calcium et des déchets de cellules. Les veines peuvent aussi être bloquées.

Angine de poitrine

Causée par des artères bloquées, l'angine de poitrine cause un apport de sang et d'oxygène insuffisants. L'angine n'est pas une crise cardiaque, mais elle représente un risque accru, c'est un signe que le coeur a un problème.

Arythmie

L'arythmie est une anomalie du rythme cardiaque. Le stimulateur naturel (noeud sinusal) est déréglé. Il peut occasionner un ralentissement ou une augmentation du pouls.

Fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire (FA), ou un rythme cardiaque irrégulier inclut l'arythmie. Elle affecte les deux cavités supérieures du cœur (les oreillettes). Elle peut être occasionnelle (disparaître au bout de 24hrs). Elle est considérée persistante si elle dure plus de 7 jours et permanente si elle s'échelonne sur une période d'une année sans qu'une médication n'est pu améliorer la situation.

Athérosclérose

L'athérosclérose est un exemple de maladie coronarienne. C'est le rétrécissement et le durcissement des artères. Cette maladie se développe assez lentement et peut même débuter dès l'enfance. Ce sont particulièrement les grosses artères qui en sont affectées.

Insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque survient après que le coeur ait subi une faiblesse ou ait été endommagé par une crise cardiaque ou d'autres problèmes médicaux. Le pompage du sang et l'apport en oxygène dans le corps sont alors très difficiles et ne se font pas correctement. Le problème survient surtout lors d'activité physique ou en période de stress. C'est une anomalie grave pour laquelle il n'y a pas de traitement.

Infarctus du myocarde

L'infarctus du myocarde ou crise cardiaque, c'est la nécrose d'une partie du muscle cardiaque; elle se produit lorsque plusieurs artères du coeur sont bloquées.

Accident vasculaire cérébral

L'accident vasculaire cérébral (AVC) c'est l'arrêt subit de l'apport sanguin au cerveau ou la rupture d'un vaisseau cérébral. Selon sa gravité il laisse des séquelles plus ou moins graves et certaines sont irréversibles.

Signes avant-coureurs d'un problème cardiaque

Advenant qu'un ou plusieurs de ces signes se manifeste, contactez immédiatement le 911 sans hésiter, ni attendre que la douleur passe, car chaque minute compte et la vie peut être sauvée si on agit rapidement. Après cette étape, le sujet doit cesser toute activité, s'allonger dans une position qui lui est confortable, rester calme et attendre les équipes d'urgence.

  • Malaise ou douleur qui persistent même au repos;
  • douleur à la poitrine, au cou, à la mâchoire, à l'épaule, au bras ou au dos;
  • sensation de brulure, serrement, lourdeur, tension ou pression;
  • douleur thoracique à l'effort et qui disparaît au repos;
  • essoufflement, nausées, vomissements et sueurs froides.
  • peur, anxiété

Une alimentation équilibrée, de l'activité physique régulière, modérer sa consommation d'alcool, l'abstinence de la cigarette et une bonne gestion du stress sont des comportements favorables pour garder un coeur en santé. Communiquez avec votre médecin ou votre cardiologue si vous avez des questions ou des doutes sur votre état de santé.

Publication Index Santé : 2015-05-30

Index Santé vous suggère
Inscription
Suivez-nous sur Facebook