Accueil » Chroniques santé » Famille, grossesse et nouveau-né » Les signes de surdité chez le jeune enfant

Les signes de surdité chez le jeune enfant

Le développement du jeune enfant est essentiellement relié à sa capacité d'enregistrer tous les stimuli qui l'entourent. Par l'ouïe, l'enfant apprend le langage et la communication. Il est donc important de savoir comment détecter dès son plus jeune âge les premiers signes de surdité.

Les signes de surdité chez le jeune enfant

Dans les cas de surdité héréditaire, de complications durant la grossesse (maladies contractées par la mère), de malformations cervicales ou de troubles respiratoires, la surdité peut se manifester dès la naissance. Lors du bilan de santé postnatal, la surdité chez l'enfant peut être diagnostiquée immédiatement. Elle pourra donc être traitée par différentes interventions chirurgicales ou implants auditifs au cours de la croissance de l'enfant selon la gravité du problème.

Une surdité partielle peut cependant se manifester graduellement dès les premiers mois de l'enfant et s'aggraver tout au long de la croissance, et ce, jusqu'à l'adolescence. Le développement de l'enfant sera grandement perturbé. Sans une intervention immédiate et spécialisée, l'enfant éprouvera de nombreux problèmes de communication tout au long de sa vie.

Troubles engendrés par la surdité

Les troubles engendrés par la surdité seront plus apparents lorsque l'enfant commencera à fréquenter le milieu scolaire. Il pourra présenter des problèmes de comportement, il aura tendance à s'éloigner des autres et à se replier sur lui-même. Il manifestera une excitation ou un calme anormal. L'enfant pourra éprouver également une grande fatigue provenant d'un effort supplémentaire qu'il devra faire pour se concentrer afin d'entendre et même de bien voir.

L'enfant sera dans un état d'agressivité et d'hyperactivité continuelle. Une grande nervosité sera présente et son comportement reflètera un grand malaise. Certains enfants pourront recouvrer l'ouïe avec l'aide d'une intervention chirurgicale ou avec des implants auditifs, mais pour plusieurs d'entre eux, le problème sera irréversible. Les parents et les éducateurs sont les personnes les plus aptes à détecter la surdité chez l'enfant.

Les signes de surdité

Dès les premiers mois de la vie d'un enfant, certains signes peuvent être détectés. Un bébé qui n'a aucune réaction ni expression faciale lorsqu'il y a des bruits autour de lui ou qui demeure insensible à la voix de ses parents peut présenter un des signes de surdité chez l'enfant. Un bébé atteint de surdité aura de la difficulté à émettre des gazouillements et des petits sons imitant des mots. La musique ne provoquera aucun stimulus ou très peu et lorsque le parent prononcera son nom, l'enfant ne réagira pas. Vers l'âge de 15 mois, l'enfant atteint de surdité ne pourra nommer le nom de ses jouets et il ne prononcera aucun petit mot qu'il devrait normalement prononcer. L'enfant ne comprendra pas les consignes simples de ses parents et son vocabulaire sera très limité l'empêchant de construire des phrases.

Vers l'âge de 3 ans, l'enfant atteint de surdité ne pourra s'exprimer correctement, car sa connaissance du vocabulaire se situera sous la normalité pour son âge, soit à environ 1000 mots. Son élocution sera problématique et incompréhensible.

Afin d'optimiser les chances d'un développement normal de l'enfant, une consultation médicale est nécessaire dès la reconnaissance de signes de surdité. Le pédiatre ou le médecin de famille pourra référer l'enfant à un audiologiste. En plus d'une intervention et d'un suivi médical, l'enfant et ses parents apprendront à mieux communiquer par différentes méthodes suggérées par le spécialiste. L'enfant sera alors plus détendu et plus heureux dans son interaction avec le monde qui l'entoure.

Publication Index Santé : 2015-06-15

Index Santé vous suggère
Inscription
Suivez-nous sur Facebook