Accueil » Chroniques santé » Vie sociale et communautaire » Alternatives aux urgences des hôpitaux

Alternatives aux urgences des hôpitaux

Les urgences des hôpitaux québécois sont souvent surchargées. Pour pallier ce phénomène, il existe des alternatives efficaces permettant un accès plus rapide à des services et des conseils en santé.

Alternatives aux urgences des hôpitaux

Le service d'urgence en milieu hospitalier doit être en mesure de répondre aux véritables cas d'urgence le plus rapidement possible. Les ambulanciers transportant des accidentés de la route, les empoisonnements graves, des personnes en arrêt cardiaque, les personnes subissant des brûlures graves ou des enfants gravement blessés ne sont que quelques exemples de situations considérées comme étant urgentes par les hôpitaux. Ces situations nécessitent un traitement d'urgence prioritaire où la rapidité d'intervention joue un rôle déterminant entre la vie et la mort.

Il est donc important de bien faire la distinction entre une situation de véritable urgence et une situation moins grave nécessitant des soins de santé. Voici des alternatives efficaces pour les situations ne nécessitant pas exclusivement de se rendre dans une urgence d'hôpital. Ces alternatives sont souvent laissées de côté par la population, mais celles-ci contribuent grandement à réduire l'achalandage des urgences des centres hospitaliers.

La clinique de son quartier

La clinique est un choix efficace pour plusieurs problèmes de santé. Certaines cliniques procèdent même sur rendez-vous afin d'éviter de longues heures attentes. En se présentant tôt le matin, il est possible d'avoir un rendez-vous la journée même. Habituellement, ce système permet de donner les rendez-vous aux premiers arrivés. Lorsque tout est complet pour la journée, les personnes sont invitées à se présenter tôt le lendemain. De plus, certaines cliniques sont équipées pour les radiographies et les prises de sang si nécessaire. La clinique de son quartier et les cliniques privées sont de bonnes alternatives à l'urgence d'un centre hospitalier. Plusieurs médecins et divers professionnels de la santé sont sur place et seront en mesure d'intervenir pour toutes situations d'urgences.

Le CLSC

Le Centre local de services communautaires (CLSC) est également une excellente alternative aux problèmes de santé et urgences mineures. Leur personnel peut intervenir dans les cas nécessitant des soins infirmiers comme pour les blessures légères, les pansements, les points de suture, les entorses ou les foulures. Le CLSC est également en mesure de fournir un département pour les radiographies ou autres examens généraux. Selon la gravité de la situation, le CLSC sera en mesure d'intervenir sur le champ ou de recommander la personne à l'hôpital le plus près si l'état le requiert. Le CLSC accueille également les personnes en détresse psychologique ou nécessitant des besoins sociaux de toutes sortes. N'hésitez pas à consulter le CLSC de votre quartier.

Le service Info-Santé 8-1-1

Le ministère de la Santé et des Services sociaux propose depuis mai 2008 le service Info-Santé 8-1-1 pour les problèmes de santé non urgents. Il suffit de composer le 811 dans n'importe quelle région du Québec afin de rejoindre un professionnel de la santé. Le service est offert 24 heures sur 24 et 7 jours par semaine. Une équipe spéciale a été mandatée pour étudier l'efficacité du réseau. Plusieurs changements ont été apportés depuis sa création et le service est de plus en plus efficace et consulté par la population québécoise.

La pharmacie

Phénomène nouveau et non négligeable, certaines pharmacies offrent maintenant les services d'une infirmière quelques jours par semaine. Ces services sont limités, mais peuvent parfois être très utiles et éviter une visite superflue à l'urgence. Les conseils et les recommandations du pharmacien peuvent également être d'un grand secours lorsqu'il s'agit d'analyser une situation urgente ou non, de répondre à des questions sur l'utilisation d'un ou de plusieurs médicaments, etc.

Il existe donc plusieurs solutions lorsque survient un problème de santé. Avant de se précipiter à l'urgence d'un centre hospitalier, il est pertinent de se demander si la clinique de son quartier, le CLSC, les services Info-Santé ou encore son pharmacien ne seraient pas une bonne alternative. Bien sûr si vous croyez que votre vie ou celle d'un proche est en danger, n'hésitez pas à composer le 9-1-1 afin de bénéficier rapidement d'une assistance médicale.

Publication Index Santé : 2015-06-16

Index Santé vous suggère
Inscription
Suivez-nous sur Facebook
Emplois en santé