•  Accueil » Outils santé » Actualité santé » Don d'organes en contexte d'aide médicale à mourir : trois fois plus de donneurs en cinq ans

Don d'organes en contexte d'aide médicale à mourir : trois fois plus de donneurs en cinq ans

C'est ce que révèlent aujourd'hui les chiffres du bilan statistique annuel dévoilé par Transplant Québec. L'organisme a en effet enregistré un nombre record de références pour don d'organes en 2022, dont une hausse significative de plus de 130% en contexte d'aide médicale à mourir (AMM).

Don d'organes en contexte d'aide médicale à mourir : trois fois plus de donneurs en cinq ans
MONTRÉAL, le 8 févr. 2023 /CNW Telbec/ - Dans la dernière année, ce sont ainsi près de 15% des donneurs d'organes qui ont préalablement eu recours à l'AMM. La grande majorité d'entre eux (près de 85 %) avaient reçu un diagnostic prépondérant d'une maladie neurodégénérative ou neurologique. « Pour certaines conditions médicales, le don d'organes peut être réalisé selon des considérations similaires à celles d'un don après décès circulatoire (DDC) » explique Sylvain Lavigne, directeur des soins infirmiers et du soutien aux établissements chez Transplant Québec.

« La pratique du don d'organes dans un contexte d'AMM est récente. Elle nécessite des adaptations importantes aux pratiques habituelles de Transplant Québec et des établissements de santé, notamment par le fait que le donneur est conscient et apte à donner lui-même son consentement » précise M. Lavigne en dressant la rétrospective des cinq dernières années. Ce n'est que depuis décembre 2015 que la Loi concernant les soins de fin de vie permet aux Québécois, selon leur condition de santé, de recourir à l'AMM. Les deux premiers cas de don d'organes en pareil contexte ont été réalisés à la fin 2017 à l'initiative de personnes en fin de vie. Le respect de leur seule et unique volonté guide l'approche de Transplant Québec.

La tendance veut que le Québec se démarque à l'international parmi la Belgique, les Pays-Bas, le Canada, et tout récemment l'Espagne, les seuls pays qui pratiquent le don d'organes en contexte d'AMM. Selon le rapport annuel de la Commission sur les soins de fin de vie, le nombre d'AMM continue d'augmenter au Québec. En considérant uniquement les diagnostics prépondérants compatibles avec le don d'organes, il est raisonnable d'estimer le nombre de donneurs potentiels à 10% du nombre d'AMM pratiquées au Québec, ce qui représenterait possiblement 366 donneurs de plus si on se fie aux chiffres de l'an dernier. « Il s'agit non seulement d'une opportunité d'augmenter le nombre de donneurs d'organes au Québec, mais aussi d'une occasion incroyable de permettre à plus de personnes de bénéficier d'une greffe » affirme Martine Bouchard, nouvellement nommée directrice générale chez Transplant Québec. « En plus d'augmenter le nombre de gens transplantés par la générosité de leur geste, ces personnes donnent également un sens à leur condition en permettant de sauver d'autres vies. »

Top 3 de la performance au Québec

Au chapitre des références pour don d'organes, la région métropolitaine occupe le premier rang des régions les plus performantes au prorata de la population avec un taux de 20,3 donneurs potentiels pour 100 000 habitants, suivie par le Saguenay-Lac-Saint-Jean (13,1) et l'Estrie (12,2). Rappelons que les références sont faites à Transplant Québec par un professionnel de la santé qui identifie un donneur potentiel selon des procédures types pour le don d'organes ou le don d'organes dans un contexte d'aide médicale à mourir (AMM).

2022 en un coup d'œil :

• 854 références pour don d'organes ont été faites à Transplant Québec.

• 913 personnes étaient inscrites sur la liste d'attente unique gérée par Transplant Québec (au 31 décembre).

• 483 personnes ont pu être transplantées au Québec grâce à la générosité des donneurs décédés et leur famille.

• Le Québec a connu un nombre inégalé de transplantations pulmonaires (78) pour une 2e année consécutive, réduisant le nombre de personnes en attente au plus bas de son histoire.

• Au cours des 10 dernières années, le temps d'attente des personnes transplantées de poumons et de rein a diminué considérablement de 87% et 60 %.

• 171 donneurs décédés au Québec ont permis de transplanter 584 organes.

• Près de 15% des donneurs d'organes ont eu recours à l'aide médicale à mourir (AMM).

Publication Index Santé : 2023-02-08

Nombre de visites depuis la publication : 14102

À lire sur Index Santé :
Services Index Santé :
Actualité santé :
Inscription
Emplois en santé
Suivez-nous sur Facebook
Chroniques santé :
Emplois en santé :
Suivez-nous Actualités, chroniques et services santé à découvrir au Québec sur la page Facebook Index Santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur Facebook
Emplois en santé Consultez les offres d'emploi du répertoire Index Santé. Des centaines d'offres à découvrir. Emplois santé
Taux d'occupation Consultez le taux d'occupation dans les urgences des différents hôpitaux du Québec. Temps d'attente
YouTube Suivez Index Santé sur YouTube pour des vidéos et des listes de lecture sur la santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur YouTube

Professionnels en santé

Le répertoire Index Santé est un incontournable pour trouver rapidement des services en santé au Québec. Il offre aux professionnels en santé une visibilité essentielle au développement de leur présence numérique. Vous œuvrez dans le domaine de la santé au Québec? Cliquez ici pour créer dès maintenant votre profil Index Santé.