Accueil » Outils santé » Actualité santé » Comment les jeunes du secondaire se portent-ils au Québec?

Comment les jeunes du secondaire se portent-ils au Québec?

L'Institut de la statistique du Québec dévoile aujourd'hui les résultats de l'Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2016-2017 (EQSJS). Réalisée pour le compte du ministère de la Santé et des Services sociaux, cette vaste étude a été menée dans 465 écoles secondaires publiques et privées du Québec.

Comment les jeunes du secondaire se portent-ils au Québec?

MONTRÉAL, le 5 déc. 2018 /CNW Telbec/ - Plus de 62 000 jeunes ont répondu à des questions qui portaient sur un grand nombre de thèmes touchant à l'adaptation sociale et à la santé mentale ainsi qu'à la santé physique et aux habitudes de vie. Les résultats diffusés aujourd'hui permettent des comparaisons avec ceux de la première édition de l'enquête réalisée en 2010-2011 et mettent en lumière l'évolution des différents phénomènes dans le temps.

Adaptation sociale et santé mentale

Parmi les nombreux indicateurs mesurés, on note, entre les deux éditions de l'enquête, une diminution des comportements d'agressivité directe (physique ou verbale) (38 % c. 33 %) et de la victimisation (37 % c. 34 %) durant l'année scolaire. Par contre, parmi les jeunes qui ont eu une relation amoureuse au cours des 12 mois précédant l'enquête, la violence est en hausse et touche 36 % d'entre eux en 2016-2017.

En ce qui concerne les problèmes de santé mentale, les résultats montrent qu'ils sont en augmentation. Par exemple, la proportion d'élèves du secondaire présentant un niveau élevé de détresse psychologique est passée de 21 % en 2010-2011 à 29 % en 2016-2017. Il en va de même pour les troubles anxieux (9 % c. 17 %) et pour les troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (13 % c. 23 %).

Santé physique et habitudes de vie

Plusieurs indicateurs de la santé physique des jeunes sont demeurés stables entre les deux éditions de l'EQSJS. C'est le cas de la perception de l'état de santé pour laquelle près des trois quarts des jeunes (72 %) en 2016-2017 se considèrent comme étant en excellente ou en très bonne santé, alors qu'un peu moins d'un quart s'estiment en bonne santé. Quant au surplus de poids, il touche 21 % des jeunes en 2016-2017, une proportion inchangée par rapport à 2010-2011.

Sur le plan des habitudes alimentaires des jeunes, le portrait que dresse le rapport est un peu moins reluisant. En effet, par rapport à 2010-2011, ils sont moins nombreux en proportion à consommer la quantité recommandée de fruits et de légumes (33 % c. 26 %) ou encore de lait et substituts (48 % c. 36 %). Quant aux jeunes qui ne déjeunent pas avant d'aller à l'école, la proportion a légèrement augmenté, pour s'établir à 14 % en 2016-2017.

Les résultats du rapport montrent par ailleurs que l'usage de la cigarette (11 % c. 5 %) ainsi que la consommation régulière d'alcool (12 % c. 8 %) et de drogues (12 % c. 8 %), tant chez les garçons que chez les filles, sont en net recul depuis 2010-2011.

Plusieurs autres résultats concernant la santé des jeunes du secondaire sont disponibles dans le rapport de l'EQSJS 2016-2017. Cette publication de même que les données pour chacune des 16 régions sociosanitaires couvertes par l'enquête sont disponibles sur le site Web de l'Institut à l'adresse suivante : www.stat.gouv.qc.ca.

Publication Index Santé : 2018-12-05 - Nombre de visites depuis la publication : 3917

Index Santé vous suggère
Inscription
Suivez-nous sur Facebook