•  Accueil » Outils santé » Actualité santé » Le Canada agit afin de répondre à l'appel de l'OMS pour éliminer le cancer du col de l'utérus

Le Canada agit afin de répondre à l'appel de l'OMS pour éliminer le cancer du col de l'utérus

Une organisation pancanadienne organise un Sommet sur l'élimination du cancer du col de l'utérus avec des partenaires de l'ensemble du système canadien de lutte contre le cancer.

Le Canada agit afin de répondre à l'appel de l'OMS pour éliminer le cancer du col de l'utérus
TORONTO, le 4 févr. 2020 /CNW/ - Aujourd'hui a lieu la Journée mondiale contre le cancer et le Partenariat canadien contre le cancer (le Partenariat) appelle les partenaires des soins de santé et des communautés de tout le Canada à unir leurs efforts pour en finir avec le cancer du col de l'utérus au Canada d'ici 2040. Le Partenariat dirige l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan canadien visant à permettre à ce pays d'atteindre l'objectif d'élimination fixé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le plan vise à atteindre une vaccination complète contre le VPH pour les filles et les garçons; à passer au test de détection du VPH comme méthode primaire tout en offrant l'autoprélèvement dans le cadre des programmes de dépistage du cancer du col de l'utérus; et à assurer un suivi rigoureux lorsque des anomalies sont repérées. Cela fera avancer la santé des femmes et mènera, au Canada, à l'élimination du cancer du col de l'utérus d'ici 2040.

En matière de cancer du col de l'utérus, les femmes des Premières Nations, inuites et métisses continuent d'obtenir des résultats moins satisfaisants que les autres Canadiennes, et l'incidence de ce cancer est trois fois plus importante chez certaines de ces femmes par rapport aux femmes non autochtones, avec un taux de mortalité lié à la maladie quatre fois supérieur1,2. Appuyer l'équité est un volet important des efforts visant à surmonter les obstacles à l'accès aux soins, particulièrement à des soins adaptés à la culture. Les obstacles géographiques auxquels sont confrontées de nombreuses femmes des Premières Nations, inuites et métisses concernent également les communautés rurales et éloignées mal desservies du Canada qui, selon le Registre canadien du cancer, connaissent une incidence supérieure du cancer du col de l'utérus par rapport aux zones urbaines.

Le plan d'action définitif accélérera les efforts du Canada en vue de renforcer les composantes de base de la prévention, du dépistage et du traitement du cancer du col de l'utérus, en mettant principalement l'accent sur la réduction des lacunes dans les soins et sur l'amélioration des résultats chez les femmes des Premières Nations, inuites et métisses qui sont atteintes d'un cancer du col de l'utérus.

Lisez le Globe and Mail d'aujourd'hui pour en savoir plus sur le besoin urgent de collaborer avec les Premières Nations, les Inuits, les Métis et les communautés mal desservies afin d'améliorer les expériences et les résultats liés au cancer du col de l'utérus.

Le Plan d'action pour l'élimination du cancer du col de l'utérus permettra de réaliser certaines priorités clés de la Stratégie canadienne de lutte contre le cancer 2019-2029, dont le Partenariat est le coordonnateur. Il constitue l'un des premiers exemples de la façon dont les priorités de la Stratégie peuvent être réalisées pour permettre d'offrir un accès équitable à des soins de grande qualité pour l'ensemble des Canadiens, réduisant ainsi le risque de cancer dans la population; de diagnostiquer le cancer plus rapidement, avec exactitude et à un stade plus précoce; d'offrir des soins adaptés à la culture et plus près du domicile; et de fournir des soins contre le cancer propres aux peuples autochtones et déterminés par ces derniers.

Le Partenariat est l'hôte du Sommet sur l'élimination du cancer du col de l'utérus, qui se tient aujourd'hui à Toronto. L'événement réunit les gouvernements provinciaux et territoriaux, des experts nationaux et internationaux, des organismes de lutte contre le cancer, des dirigeants des Premières Nations, des Inuits et des Métis, des organismes de santé publique, des professionnels de la santé, des groupes de défense de la santé des femmes et des patientes pour passer en revue la version préliminaire du plan d'action. Le Sommet déterminera comment réaliser de façon concrète l'objectif du Plan d'action pour l'élimination du cancer du col de l'utérus au Canada d'ici 2040.

Le cancer du col de l'utérus au Canada

Chaque année au Canada, plus de 1 300 femmes reçoivent un diagnostic de cancer du col de l'utérus et plus de 400 en meurent3. Presque tous les cas de cancer du col de l'utérus sont causés par le virus du papillome humain (VPH), qui est évitable grâce au vaccin contre le VPH. Le vaccin, qui est financé par les fonds publics, est offert aux élèves de sexe masculin et féminin de chaque province et territoire dans le cadre de programmes scolaires4. Il est également essentiel de procéder à un dépistage régulier chez les femmes adultes, car le taux de survie est élevé lorsque le cancer du col de l'utérus est détecté à un stade précoce5.

D'ici 2040, avec un plan d'action qui établit les cibles suivantes et les atteint, le Canada atteindra l'objectif d'élimination du cancer du col de l'utérus de l'OMS:

- Immunisation : D'ici 2025, 90 % des élèves seront entièrement vaccinés contre le VPH à l'âge de 17 ans.

- Dépistage : D'ici 2030, 90 % des personnes admissibles auront subi un test de détection du VPH; 90 % des personnes admissibles seront à jour quant au dépistage du cancer du col de l'utérus; et pas moins de 80 % des personnes admissibles appartenant à tout groupe identifiable seront à jour quant au dépistage du cancer du col de l'utérus.

- Suivi : D'ici 2030, 90 % de toutes les personnes dont le test de détection du VPH est positif devront avoir un plan de suivi clair et approprié, conçu et communiqué au cours des trois mois suivant le test associé au résultat positif; 90 % de toutes les personnes considérées comme présentant un risque élevé d'anomalies importantes du col de l'utérus subiront une colposcopie en temps opportun; et pas moins de 90 % des personnes de tout groupe identifiable feront l'objet d'un suivi.

Pour en savoir plus sur le Partenariat canadien contre le cancer et l'initiative visant à éliminer le cancer du col de l'utérus au Canada, consultez la page www.partenariatcontrelecancer.ca/utérus.

Citations

« Nous devons accélérer nos travaux sur la façon dont nous gérons la prévention et les soins du cancer du col de l'utérus au Canada. Le Sommet d'aujourd'hui rassemble les acteurs clés du système de santé, de la santé publique et de la santé des femmes ainsi que des experts internationaux en vue de mieux comprendre nos rôles et responsabilités au cours des vingt prochaines années pour atteindre l'objectif d'élimination du cancer du col de l'utérus d'ici 2040. »
-Dre Heather Bryant, M.D., Ph. D., présidente du comité consultatif sur l'élimination du cancer du col de l'utérus au Canada et responsable scientifique principale de la santé de la population au Partenariat canadien contre le cancer

« Nous savons que le cancer du col de l'utérus est le cancer le plus susceptible d'être prévenu au Canada, pratiquement tous les cas de cancer du col de l'utérus étant dus au VPH. En fait, l'étude ComPARe (Canadian Population Attributable Risk of Cancer, Risque attribuable du cancer chez la population canadienne), financée par la Société canadienne du cancer, a relevé que nous pourrions prévenir environ 5300 cas de cancer du col de l'utérus d'ici 2042 si davantage d'enfants étaient vaccinés contre le VPH au Canada. Aujourd'hui, nous avons une possibilité unique de collaborer, et nous savons qu'en travaillant ensemble et en nous concentrant sur la promotion de la vaccination contre le VPH et en appuyant les programmes de dépistage du cancer du col de l'utérus, les participants du sommet d'aujourd'hui peuvent contribuer à faire diminuer le nombre de futurs cas de cancer du col de l'utérus au Canada. »
- Elizabeth Holmes, MPH, directrice des politiques de santé à la Société canadienne du cancer

« Les organismes et les programmes de lutte contre le cancer de l'ensemble du pays cherchent continuellement à améliorer l'accès et la participation aux programmes de dépistage et de prévention du cancer du col de l'utérus qu'ils supervisent. Nous avons hâte de contribuer à l'élaboration et à la mise en œuvre du Plan d'action pour l'élimination du cancer du col de l'utérus au Canada. Nous sommes enthousiastes à l'idée de collaborer avec nos partenaires du système de santé pour faire du Canada un chef de file mondial de l'élimination du cancer du col de l'utérus d'ici 2040. »
- Dr Eshwar Kumar, président du conseil de l'Association canadienne des agences provinciales du cancer (ACAPC)

« Le cancer du col de l'utérus était le deuxième cancer le plus courant chez les femmes canadiennes après le cancer du sein, mais les programmes systématiques de vaccination contre le VPH et de dépistage de ce virus ont grandement contribué au déclin de l'incidence de cette maladie. Le Canada peut faire partie des premiers pays à éliminer le cancer du col de l'utérus d'ici 2040 grâce à la Stratégie canadienne de lutte contre le cancer. Pour éliminer ce cancer, nous devons améliorer la couverture vaccinale contre le VPH chez les Canadiennes avant l'âge de 17 ans. La vaccination contre le VPH est une mesure de santé publique sûre et efficace pour diminuer la propagation de ce virus. L'une des meilleures choses que nous pouvons faire pour la santé des femmes, c'est d'augmenter les taux de vaccination afin de s'assurer que la prochaine génération de Canadiennes sera libérée du cancer du col de l'utérus. »
-Anne Pham-Huy, M.D., présidente d'Immunisation Canada

« La Fédération des femmes médecins du Canada est un fier partenaire du Partenariat canadien contre le cancer et a répondu à l'appel pour aider le Canada à s'engager sur la voie de l'élimination du cancer du col de l'utérus d'ici 2040. Nous sommes heureuses de participer au Sommet sur l'élimination du cancer du col de l'utérus. Il s'agit d'un moment important pour déterminer des façons de collaborer afin de mettre en œuvre le Plan d'action pour l'élimination du cancer du col de l'utérus au Canada. Depuis 2017, la FFMC organise la Semaine de la prévention du VPH pour sensibiliser la population canadienne et les décideurs aux cancers liés au VPH et aux avantages de la vaccination contre ce virus. Nous poursuivrons nos efforts et nous avons hâte de travailler avec le partenariat élargi pour arriver à éliminer le cancer du col de l'utérus d'ici 2040. »
- Clover Hemans, B.Sc.Inf., M.D., MScQIPS, CCFP, FCFPC, présidente de la Fédération des femmes médecins du Canada & Vivien Brown, MDCM, CCFP, FCFP, NCMP, présidente de la Semaine de la prévention du VPH et du programme de prévention et de sensibilisation de la Fédération des femmes médecins du Canada

« Pour que le Canada atteigne un taux de vaccination de 90 %, de dépistage de 90 % et de traitement de 90 %, il faut absolument un engagement ferme et un appui ouvert du gouvernement, de concert avec les organisations non gouvernementales (ONG), et les intervenants des secteurs public et privé. Pour atteindre l'objectif de l'OMS d'élimination du cancer du col de l'utérus, le message doit être cohérent et adapté. De plus, nous avons absolument besoin de bases de données qui relient la vaccination et le dépistage, de lettres d'invitation au dépistage et d'un investissement rapide dans les capacités de détection du VPH dans l'ensemble du Canada. Nous avons les connaissances scientifiques et les outils; nous avons besoin d'un engagement de tous les intervenants dès maintenant! »
- Dr Marc Steben, coprésident de Sensibilisation VPH

« Des programmes solides de vaccination et de dépistage constituent d'importantes interventions de santé publique. Des objectifs nationaux et internationaux, tels que les cibles établies par l'appel à l'action de l'OMS pour éliminer le cancer du col de l'utérus d'ici 2040, peuvent nous aider à améliorer rapidement la prévention, le dépistage et le traitement de ce cancer. Nous sommes enthousiastes à l'égard de ces travaux, notamment le rôle de la vaccination contre le VPH dans la prévention du cancer. Cependant, nous n'atteindrons pas ces objectifs sans nous pencher sur les inégalités au sein de notre système et adopter des efforts concertés pour travailler avec les populations mal desservies au Canada. Les Médecins de santé publique du Canada appuient fermement le plan d'action pour l'élimination du cancer du col de l'utérus et sa priorité d'améliorer l'équité dans les soins contre le cancer au Canada. »
- Un membre de la direction des Médecins de santé publique du Canada

Publication Index Santé : 2020-02-04 - Nombre de visites depuis la publication : 19042

À lire sur Index Santé :
Services Index Santé :
Actualité santé :
Emplois en santé
Inscription
Suivez-nous sur Facebook
Chroniques santé :
Emplois en santé :
Suivez-nous Actualités, chroniques et services santé à découvrir au Québec sur la page Facebook Index Santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur Facebook
Emplois en santé Consultez les offres d'emploi du répertoire Index Santé. Des centaines d'offres à découvrir. Emplois santé
Temps d'attente Consultez les temps d'attente estimé dans les urgences des différents hôpitaux du Québec. Temps d'attente

Professionnels de la santé

Le répertoire Index Santé est un incontournable pour trouver rapidement des services en santé au Québec. Il offre aux professionnels de la santé une visibilité essentielle au développement de leur présence numérique. Vous œuvrez dans le domaine de la santé au Québec? Cliquez ici pour créer dès maintenant votre profil Index Santé.