Accueil » Chroniques santé » Vie de couple et santé sexuelle » Le test de Pap

Le test de Pap

Le test de Pap, souvent appelé « pap-test » ou « test-pap », est bien connu par la majorité des femmes et est très important pour leur santé. Le test de Pap aide à détecter et à prévenir le développement du cancer du col de l’utérus.

Le test de Pap

À l'échelle mondiale, l'incidence de ce cancer a beaucoup diminué ces dernières années. Les femmes qui malheureusement l'ont contracté sont dans la majorité des cas des femmes n'ayant pas eu recours au test de Pap dans les 3 années qui ont précédé le diagnostic. D'où l'importance pour les femmes de recourir à ce test régulièrement.

Définition et origine du test de Pap

Perfectionné et mis au point entre les années 1940 et 1945 par le docteur George Papanicolaou (d'où le nom « Pap »), le test de Pap est un examen rapide et non douloureux qui se pratique en cabinet médical. Il consiste en un prélèvement de quelques cellules du col de l'utérus ou du vagin. Ces cellules sont par la suite mises sous microscope pour observation afin de détecter des cellules précancéreuses ou certaines maladies transmises sexuellement.

Le col de l'utérus se situe dans la partie supérieure du vagin. L'examen consiste à introduire une petite lame plate en bois jusqu'au col de l'utérus et en prélever les sécrétions qui se trouvent à l'extérieur. D'autres cellules sont également prélevées au même moment à l'intérieur du col. Ces cellules sont ensuite aspergées d'un produit antiseptique en aérosol. Le prélèvement est soigneusement conservé hermétiquement et acheminé en laboratoire aux fins d'analyse. Les cellules précancéreuses de ce type de cancer sont, dans la majorité des cas, concentrées dans cette région du corps de la femme. Pour obtenir un résultat sans faille, il est recommandé de passer cet examen deux semaines avant les menstruations ou dans les deux semaines qui suivent celles-ci.

Advenant un résultat positif au test de Pap, un examen plus élaboré suivra afin de déterminer le degré de sévérité du cas. Des traitements appropriés seront par la suite administrés et le cancer sera enrayé assez rapidement dans la majorité des cas. Toutefois, les femmes qui reçoivent un diagnostic positif devront se soumettre au test de Pap sur une base semestrielle durant les deux années qui suivent la destruction des cellules cancéreuses. Si tous les tests se révèlent négatifs durant ces deux années, ces femmes pourront par la suite se limiter à passer ce test sur une base annuelle.

L'importance du test de Pap

Le dépistage du cancer utérin par le test de Pap réduit de moitié le taux des cancers dans tous les pays qui en font l'utilisation. Non détecté à temps, le cancer se propagera rapidement aux tissus environnants et pourra s'avérer mortel. Les femmes âgées de 18 et 49 ans sont principalement touchées. Non seulement le test prévient le cancer utérin, mais il détecte également de nombreuses autres maladies. Dès le début de leur vie sexuelle active, il est fortement conseillé aux femmes de subir ce test à raison d'une fois par année, lors d'un bilan de santé ou durant la visite chez le gynécologue. Cependant, après le tout premier test de dépistage, deux autres examens consécutifs seront requis durant l'année.

Il existe plusieurs facteurs de risques au cancer du col de l'utérus. Parmi ces facteurs l'on retrouve le tabagisme, les contraceptifs oraux (à très long terme), des pratiques sexuelles non protégées ainsi qu'une absence de suivi médical. Afin de minimiser les risques de ce cancer, la prévention est sans nul doute le meilleur conseil. Pour cette raison, il est très important pour les femmes de subir un examen de santé sur une base annuelle. Parlez-en à votre médecin de famille.

Publication Index Santé : 2015-06-16

Index Santé vous suggère
Inscription
Suivez-nous sur Facebook