Accueil » Chroniques santé » Famille, grossesse et nouveau-né » L'Ordre des sages-femmes du Québec

L'Ordre des sages-femmes du Québec

La profession de sage-femme est reconnue et légalisée au Québec depuis 1999. Cette profession est encadrée par l'Ordre des sages-femmes du Québec.

L'Ordre des sages-femmes du Québec

La reconnaissance de la profession de sage-femme est née d'une forte demande des Québécoises sur l'importance de pouvoir décider du lieu et du contexte de l'accouchement. Suite à l'analyse d'un conseil d'évaluation, la Loi sur les sages-femmes fût adoptée en 1999 pour légaliser la pratique de cette profession. La même année, l'Ordre des sages-femmes du Québec s'est concrétisé afin d'encadrer la profession.

Durant les premières années qui ont suivi la création de l'Ordre des sages-femmes du Québec, plusieurs critères ont été ajoutés à la pratique afin de mieux encadrer la profession. Le travail de sage-femme s'est vu attribuer un caractère professionnel part des normes de pratique et un code de déontologie.

La plus grande demande des futures mères, soit celle de pouvoir donner naissance dans leur propre résidence en étant assistées d'une sage-femme, a été la préoccupation première de l'Ordre. C'est ainsi que plusieurs normes ont été instaurées spécialement pour les accouchements à domicile. Le domicile de la mère est donc devenu un lieu de naissance légal. Par la suite, plusieurs maisons de naissance ont vu le jour. Un grand pas pour les futures mères québécoises.

Mission et valeurs

L'Ordre des sages-femmes du Québec a pour mission d'assurer la protection du public en veillant à la qualité de l'exercice de la profession, de favoriser le développement de la profession de sage-femme au Québec, de favoriser l'accessibilité des services de sage-femme partout au Québec, et ce, dans le respect du libre-choix du lieu de naissance et finalement de promouvoir le caractère naturel de la période périnatale auprès du grand public et des acteurs clés.

Un code de déontologie oriente la profession vers le respect, la responsabilité et l'imputabilité, l'intégrité et l'équité. L'éthique entre la sage-femme, la mère et les autres intervenants est une priorité pour l'Ordre qui en définit étroitement les balises. L'Ordre des sages-femmes du Québec est constamment à l'affût des besoins de ses membres et de la population.

L'Ordre des sages-femmes et ses membres sont sous la juridiction du Code des professions. Chaque membre doit être académiquement bien formé avant d'avoir le droit de pratiquer. Cela implique pour la sage-femme une responsabilité complète de ses interventions auprès de la mère et de l'enfant, et ce, avant la naissance, lors de l'accouchement et jusqu'à six semaines après la naissance.

Le site Web de l'Ordre

L'Ordre des sages-femmes du Québec supervise tous les aspects de cette profession. Pour en savoir davantage sur la profession de sage-femme ou sur l'Ordre, vous pouvez consulter le site Web de l'Ordre des sages-femmes du Québec.

Publication Index Santé : 2016-09-08

Index Santé vous suggère
Suivez-nous sur Facebook
Inscription