Accueil » Chroniques santé » Thématiques et références santé » Pour quels motifs doit-on se rendre à l'urgence?

Pour quels motifs doit-on se rendre à l'urgence?

Les salles d'urgence de la plupart des hôpitaux du Québec connaissent un taux d'occupation très élevé. Il en résulte des temps d'attentes interminables et souvent, une visite à l'urgence peut être évitée. Voici les motifs pour lesquels l'on doit se rendre à l'urgence d'un centre hospitalier.

Pour quels motifs doit-on se rendre à l'urgence?

Les salles d'urgence de la plupart des hôpitaux du Québec connaissent un taux d'occupation et un temps d'attente très élevés. Cette situation pourrait s'améliorer grandement si la population était à l'affût des signes traduisant les véritables urgences pour lesquelles il est primordial de consulter un médecin.

Alternative aux urgences des hôpitaux

Il existe plusieurs alternatives aux urgences des hôpitaux. Par exemple, le service téléphonique Info-Santé 811, une consultation auprès d'un pharmacien, une visite au CLSC ou encore un rendez-vous rapide auprès de son médecin de famille (si possible) sont des alternatives à envisager lorsque la vie d'une personne n'est pas en danger.

Qu'est-ce qu'une urgence?

Comment reconnaître l'urgence d'une situation? Tout d'abord, la grippe, le rhume et la gastro-entérite (gastro) sont très présents durant la saison froide. Bon nombre de personnes se rendent à l'urgence pour ces cas qui, pour la plupart, ne sont nullement urgents. Ces trois indispositions se soignent généralement très bien à la maison avec les bons conseils d'un pharmacien. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a d'ailleurs publié un document intéressant à ce sujet intitulé « Aide à la décision » concernant les mesures à prendre et les services de première ligne où consulter, lorsque requis, en fonction de la gravité des symptômes de la grippe et de gastro-entérite.

Les signes d'une véritable urgence

Pour certains cas, les symptômes sont plus graves et l'urgence de consulter un médecin est justifiée. Par exemple, une fièvre qui persiste est considérée comme une urgence. Des douleurs à la poitrine (au thorax) s'avèrent également une urgence. De plus, si une personne est confuse, cela peut être un symptôme grave d'un AVC. Dans ces cas, il sera alors urgent de consulter.

Une céphalée (maux de tête) intense et persistante qui engendre une difficulté à réfléchir, une difficulté respiratoire qui persiste ou qui s'accentue, des étourdissements accompagnés de maux de tête, une vision floue, une difficulté à marcher et à parler, l'envie urgente et inhabituelle de boire même la nuit, des pertes de sang après la ménopause, du sang dans les selles ou les sécrétions de crachats, une toux persistante depuis plus de 2 semaines, une grande perte de poids subit et sans raison évidente, des douleurs à la poitrine accompagnées d'un essoufflement, des douleurs à l'abdomen qui perdure, une bosse qui fait irruption subitement ou une perte de conscience sont des situations qui nécessitent la consultation auprès d'un médecin.

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, le taux d'occupation et le temps d'attente dans les urgences du Québec seraient considérablement réduits si les symptômes ressentis étaient considérés d'une manière plus judicieuse. Bien sûr, en plus des symptômes mentionnés ci-haut, n'hésitez pas à communiquer rapidement avec les services d'urgence en cas d'accident grave ou si vous avez des doutes importants sur votre état de santé ou celle d'un proche. Les informations de cette chronique sont présentées à titre indicatif seulement. Il est conseillé de consulter un professionnel de la santé en cas de doute sur votre santé.

Publication Index Santé : 2018-02-23

Index Santé vous suggère
Inscription
Suivez-nous sur Facebook