Accueil » Chroniques santé » Santé mentale » Briser les tabous de la schizophrénie

Briser les tabous de la schizophrénie

La schizophrénie est une maladie mentale grave atteignant la biologie du cerveau et qui apparaît en partie au début de l’âge adulte. Chaque année, plusieurs personnes en sont hospitalisées.

Briser les tabous de la schizophrénie

Le malaise et l'ignorance face aux maladies mentales n'épargnent pas les personnes atteintes de la schizophrénie. La peur de l'inconnu, les médias et les jugements provoquent l'isolement chez les personnes atteintes d'une maladie mentale ainsi que de leur proche. La schizophrénie est une maladie que l'on entend peu parler, mais qui touche tout de même près d'une personne sur cent.

Qu'est-ce que la schizophrénie?

La schizophrénie est une maladie mentale grave atteignant la biologie du cerveau et qui apparaît en partie au début de l'âge adulte. Chaque année, plusieurs personnes en sont hospitalisées. C'est une maladie plus courante qu'on ne le croit qui affecte près de 1 % de la population.

Mythes et tabous

Malheureusement, il y a plusieurs mythes entourant la schizophrénie. Par exemple, que les personnes atteintes sont agressives et qu'ils peuvent commettre des actes de violence. Des études ont prouvé que les cas de violence chez un schizophrène sont d'un sur dix millions. Pourquoi cette idée fausse sur la schizophrénie? Certains médias sont à la recherche d'histoire exceptionnelle qui attirera l'attention du public et ne parleront pas de tous les aspects de la schizophrénie en se contentant de dramatiser la situation.

Cette situation se retrouve également dans les films et les émissions de télévision. La réalité est que les personnes atteintes de schizophrénie recherchent plutôt à s'isoler et sont plutôt timides. Les schizophrènes usants de violence ont plutôt grandi dans un passé violent ou de criminalité au même niveau que n'importe quelle autre personne ne souffrant pas de cette maladie.

La schizophrénie occasionne chez la personne atteinte des difficultés à fonctionner en société. Par exemple au travail, dans les études, dans la vie sociale ou encore dans la capacité de subvenir à ses besoins convenablement. Il est à noter également que près de 40 à 60 pour cent des schizophrènes tentent de se suicider, d'où la grande importance d'offrir à ces personnes un soutien psychiatrique régulier.

Âges et début de la maladie

Les symptômes (pensées non rationnelles, hallucinations, pensées confuses, délires, manque d'attention, impossibilité d'effectuer un travail avec attention soutenue) varient selon les personnes atteintes. Ils peuvent apparaître de façon très lente au point que les proches ne le remarqueront probablement pas immédiatement. Ce sont des réactions ou des attitudes qui, au début, ne sèment pas de doutes sur la santé mentale de la personne.

Plus la maladie évolue, plus les symptômes auront tendance à se développer. Peu à peu, les personnes atteintes s'éloignent de leur entourage immédiat (famille, amis proches, collègues de travail) et recherche l'isolement. Parfois, ils cesseront même de prendre soins d'eux, se laissent aller peu à peu. C'est à ce stade de la maladie que les proches commencent normalement à se questionner, car c'est aussi à cette étape de la maladie que les personnes atteintes de schizophrénie commencent à tenir des discours incohérents, à poser des gestes parfois anormaux et que leur perception de la réalité se modifie.

Le début de la maladie peut apparaître au début de l'adolescence, et ce, jusqu'à la mi-trentaine. La maladie affecte les hommes et les femmes, mais a tendance à apparaître plus tôt chez les hommes. Les cas où la maladie se développe après 50 ans se retrouvent le plus souvent chez les femmes. Une fois la maladie détectée et contrôlée par médication et le suivi d'un psychiatre, la personne atteinte peut fonctionner dans la vie de tous les jours, mais la maladie comporte un grand risque de rechutes. À ces moments, la personne recommencera à ressentir certains symptômes et comportements comme le retrait social, le manque d'attention, des troubles de la pensée, etc.

Les causes de la schizophrénie

On ne peut lier la schizophrénie à une raison particulière. Elle a été établie comme étant une maladie du cerveau. On estime que la famille immédiate d'un schizophrène a dix fois plus de chance de développer la maladie et qu'un enfant d'un parent schizophrène a 40 % de chance de développer la maladie. Cependant, l'hérédité et la génétique concernant la schizophrénie font toujours l'objet d'études. Il se pourrait qu'une contribution de diverses situations puisse aussi favoriser le développement de la maladie comme le lieu de naissance, les traumatismes prénataux ou les infections virales. Ces facteurs environnementaux font également toujours l'objet d'études.

Le meilleur moyen de contrôler la maladie est le diagnostic précoce. À l'aide d'un traitement approprié et d'un soutien adéquat, l'intensité de la maladie ira en diminuant. La schizophrénie est une maladie mentale à prendre très au sérieux nécessitant un traitement important. En voici les principales étapes :

Diagnostic - Diagnostic auprès d'un médecin, un psychiatre ou un professionnel de la santé. Il peut y avoir un long délai de plusieurs semaines d'études cliniques sur le patient afin d'établir un diagnostic.

Médication - Suite au diagnostic, un antipsychotique sera prescrit. Ces prescriptions réduiront les hallucinations, les délires et les incohérences de la pensée. Le patient sera alors apte à recevoir le restant du traitement adéquatement.

Éducation - La personne atteinte et la famille seront renseignées puis éduquées sur la maladie. Des psychothérapies familiales et/ou de groupe seront d'un véritable soutien pour faire face à la schizophrénie et pour bien apprivoiser cette maladie.

Aide et soutien - Suite à cette thérapie, une aide sera apportée afin d'aider la personne atteinte à réintégrer la routine habituelle et son quotidien. Plusieurs groupes de soutien communautaire existent visant à faciliter le fonctionnement en communauté.

Heureusement, avec du support, un suivi professionnel, le développement de la recherche et des études sans cesse améliorées sur cette maladie, les personnes atteintes peuvent aujourd'hui fonctionner plus facilement au quotidien et dans leur vie sociale. Nous vous invitons à visiter le site Web de la Société québécoise de la schizophrénie pour en savoir davantage sur cette maladie. Vous y trouverez des ressources et des informations pertinentes sur la schizophrénie.

Publication Index Santé : 2015-05-26

Index Santé vous suggère
Emplois en santé
Suivez-nous sur Facebook
Inscription