Accueil » Chroniques santé » Santé physique » Le pancréas

Le pancréas

Le pancréas est à la fois un organe et une glande du corps humain. Il remplit plusieurs fonctions sur le plan organique et libère aussi des hormones essentielles. Grâce à la gastro-entérologie, il est possible de détecter et traiter certaines maladies pancréatiques.

Le pancréas

La gastro-entérologie se spécialise dans l'étude des maladies du tube digestif, de la cavité buccale jusqu'à l'anus, incluant l'oesophage, l'estomac, le pancréas, l'intestin grêle, le duodénum, le côlon et le rectum. De par sa position et son interaction avec ceux-ci, un mauvais fonctionnement ou une maladie du pancréas peut affecter un ou plusieurs des ces organes.

Emplacement et fonctionnement du pancréas

Le pancréas se situe dans le haut de la cavité abdominale en s'étendant de gauche à droite au-dessus du duodénum. Un canal le relie à la vésicule biliaire à gauche et il se rattache au tube digestif juste devant l'estomac. Sous le pancréas, situé à l'avant de celui-ci, on retrouve les reins.

Le pancréas est formé de nombreuses cellules à sécrétions hormonales dites endocrines et exocrines. La sécrétion endocrine se déverse directement dans le sang tandis que la sécrétion exocrine se fixe à la surface des muqueuses, de la peau ou des membranes cellulaires. Presque la totalité de la glande pancréatique se charge de la sécrétion exocrine qui intervient directement dans l'assimilation des sucs gastriques en assurant un bon échange cellulaire. Opérant dans un milieu alcalin, les sucs pancréatiques digèrent les résidus acides de l'estomac. Si l'estomac est incommodé à la suite d'un repas lourd ou par une digestion difficile, il arrive dans certains cas que le pancréas ne suffise plus à la tâche. L'acidité de l'estomac remonte alors dans l'œsophage et occasionne des reflux gastriques.

Tout le fonctionnement du pancréas repose en grande partie sur les enzymes et les hormones contenues dans les sécrétions pancréatiques. Certaines enzymes sont responsables de la digestion des protéines, des triglycérides et des glucides alimentaires. Lorsque cette fonction est perturbée par une maladie du pancréas les sucs pancréatiques sont mal synthétisés dans le tube digestif et mal assimilés au niveau de la cellule. Parmi les hormones sécrétées, l'insuline et le glucagon sont étroitement impliqués dans l'hyperglycémie et l'hypoglycémie.

Maladies du pancréas

L'hyperglycémie se définit par un excès de glucose dans le sang (diabète) tandis que l'hypoglycémie est le résultat contraire soit une diminution ou une insuffisance du glucose. Ce débalancement hormonal déclenche différentes formes de diabète (type 1 et 2) à des stades plus ou moins avancés selon la gravité de la maladie. Par contre, d'autres maladies plus sérieuses affectent le pancréas d'une manière chronique ou aiguë. La pancréatite chronique provient en général d'une consommation excessive d'alcool ou d'une hépatite contractée en pays tropicaux. Certaines maladies pancréatiques sont génétiques et les gènes responsables sont à ce jour non identifiés. Le cancer est sans nul doute la maladie du pancréas la plus redoutée. Il s'attaque à la partie la plus grosse du pancréas (la tête) dans la majorité des cas. Un dépistage effectué en gastro-entérologie permet de poser un diagnostic. Selon le résultat obtenu, une biopsie pancréatique est pratiquée afin de déterminer la gravité du cancer (tumeur bénigne ou maligne). À l'aide de la gastro-entérologie, d'autres maladies du pancréas sont détectées ainsi que l'incidence des maladies pancréatiques sur les autres organes du tube digestif.

Publication Index Santé : 2015-06-16

Index Santé vous suggère
Suivez-nous sur Facebook
Inscription