Accueil » Chroniques santé » Santé physique » Les problèmes respiratoires

Les problèmes respiratoires

Beaucoup de personnes souffrent de problèmes respiratoires. Sous une forme légère pour certains, mais pour d'autres, cette condition peut devenir chronique et très grave.

Les problèmes respiratoires

La pollution, les aérosols, les poussières, la fumée, les poils d'animaux et même les nouveaux textiles peuvent affecter les gens vulnérables dont le système respiratoire est fragilisé par ces agents allergènes. Les poumons sont à la base du mécanisme de la respiration. Des poumons en bonne santé fournissent au cerveau un apport d'oxygène qui procure énergie et détente. Ils aspirent l'air frais et rejettent l'air vicié du corps. C'est le cerveau qui contrôle ce mécanisme d'une façon automatique.

L'oxygène, carburant du corps

Manquer d'oxygène quelques minutes suffit pour se sentir étourdies. Quelques minutes de plus sans oxygène et le coeur cesse de fonctionner. Il est donc important d'avoir de bons poumons en santé ainsi que des voies respiratoires (nez, bronches, etc.) qui fonctionnent adéquatement. Les problèmes respiratoires entraînent automatiquement une difficulté à respirer, il devient alors ardu et pénible de le faire.

Prenons l'exemple d'un simple rhume bénin. Celui-ci, aussi léger soit-il, peut nuire à une bonne respiration et incommoder une personne dans ses tâches quotidiennes. Les affections respiratoires occupent le troisième rang pour les causes de décès au Canada, et une personne sur cinq en souffre. Plusieurs décèdent d'emphysème, d'asthme et du cancer des poumons.

Les principales maladies respiratoires

Parmi les principales maladies respiratoires, de la plus légère à la plus grave, l'on retrouve le rhume, la grippe, la bronchite, la pneumonie, l'asthme et l'emphysème. Il y a des moyens pour mieux vivre avec ces maladies, qu'il s'agisse d'un rhume ou d'une condition plus grave. Normalement, les poumons sont roses, spongieux et sont protégés par la cage thoracique. Le poumon gauche est légèrement plus petit étant donné la place qu'occupe le coeur. En plus d'assurer un apport d'air nouveau et de rejeter l'air vicié du corps, les poumons permettent aussi de parler, de crier et de chanter. Ainsi, lors d'une maladie des voies respiratoires, une fatigue autant physique que mentale est ressentie, car parler et respirer devient un effort énorme.

L'air qui pénètre par le nez et la bouche est réchauffé puis nettoyé par le mucus. Cet air emprunte ensuite la voie de la trachée qui est divisée en deux conduits appelés les bronches. Les bronches ont la forme d'un arbre dont le tronc se situe à la partie supérieure et les branches, quant à elle, se situent vers le bas. Les branches sont des ramifications qui se terminent par des petits sacs appelés alvéoles. Tout se passe dans ces millions de petits sacs qui se gonflent et se dégonflent à chaque respiration pour acheminer l'oxygène partout dans le corps.

La respiration se fait donc avec l'aide des muscles de la cage thoracique, du dos et même des épaules. Le diaphragme joue aussi son rôle en se contractant pour aspirer l'air. Dans les bronches se trouvent des cellules inflammatoires qui, en contact avec des irritants, produisent des substances chimiques qui entraînent une contraction des muscles des bronches. Il y a aussi dans les bronches le mucus qui, à la suite d'une inflammation, augmentera en trop grande quantité. C'est ainsi que surviendra la toux pour l'éliminer.

Au fil des ans, les poumons deviennent plus sombres, perdent de leur efficacité et développent des maladies. Ce processus peut être retardé en évitant autant que possible l'exposition aux polluants comme la cigarette. Il existe par contre des maladies inévitables et incurabless. Elles se traitent uniquement par des médicaments, des exercices et certaines précautions. Par exemple, l'on conseillera aux personnes asthmatiques d'éviter le contact avec les animaux.

La bronchite aiguë

La bronchite aiguë se caractérise par une inflammation des bronches, une toux grasse, des douleurs à la poitrine, une fièvre légère et une sensation de fatigue. La bronchite peut entraîner aussi une pneumonie si elle n'est pas bien soignée. Elle est en général causée par un virus ou une bactérie. Toutefois, la pollution de l'air ou le fait de respirer des produits chimiques irritants peut la déclencher. La fumée de tabac peut aussi la provoquer. Il faut noter que les bronchites à répétition peuvent cacher d'autres affections telles que la sinusite, les allergies ou des problèmes d'amygdales. Un rhume peut aussi entraîner une bronchite. Se laver les mains fréquemment est un bon moyen de prévention.

Les traitements pour guérir la bronchite sont les mêmes que pour un rhume, soit beaucoup de liquide et du repos. L'acétaminophène et l'ibuprofène soulagent la fièvre et la douleur. Les sirops ne sont pas recommandés à moins que la toux empêche le sommeil. Il est important de ne pas stopper cette toux, car elle permet le dégagement des bronches. Donc si la prise d'un sirop est nécessaire on doit choisir un sirop expectorant. Les bronchites causées par une bactérie (après analyse) peuvent être soignées par les antibiotiques. Les bronchites qui persistent pendant plus de trois mois, et ce, pendant deux années consécutives, cachent une autre affection. À long terme, les bronchites chroniques peuvent provoquer de l'emphysème.

La pneumonie

La pneumonie peut être fatale pour les très jeunes enfants et les personnes âgées. Elle affecte les alvéoles qui s'enflamment et s'infectent. Il existe plusieurs types de pneumonies : la pneumonie à pneumocoques (infection d'un seul lobe du poumon), la pneumonie double (infection des deux poumons) et la pneumonie ambulatoire (fièvre et toux légères pendant une semaine ou deux). Les symptômes d'une pneumonie sont des douleurs à la poitrine, une fièvre qui augmente rapidement, une toux grasse persistante et une difficulté à respirer. Il est préférable de consulter un médecin si ces symptômes apparaissent. Tout comme la grippe saisonnière, il existe un vaccin pour les personnes à risque.

Les allergies

C'est en général au printemps le moment de l'année où les gens souffrent le plus d'allergies à cause de la floraison qui commence, le pollen et les mauvaises herbes. Cependant, les allergies peuvent être présentes tout au long de l'année. Les gens peuvent être allergiques aux acariens, à la poussière, à la petite peau qui se détache des animaux, à la moisissure intérieure et extérieure des maisons, aux plumes, etc.

Les symptômes les plus courants ressemblent beaucoup à ceux d'un rhume. On appelle ces symptômes la rhinite allergique ou le rhume des foins, qui surviennent au printemps et à l'automne. Ces symptômes incluent également les larmoiements, l'écoulement nasal et une irritation de la gorge. Les symptômes les plus graves peuvent provoquer l'enflure des voies respiratoires qui empêcheront la respiration normale. Contrairement au rhume, les allergies ne provoquent aucune fièvre et les sécrétions du nez sont liquides et transparentes. Les allergies provoquent aussi des démangeaisons à la bouche, aux yeux ou sur la peau. Il existe des médicaments en vente libre qui aident à atténuer les symptômes des allergies.

L'asthme

On reconnaît l'apparition d'une crise d'asthme par un souffle court, une respiration sifflante, un serrement au niveau de la poitrine, une toux persistant plus d'une semaine et finalement, une capacité pulmonaire réduite. Une hypersensibilité des voies respiratoires caractérise les asthmatiques. En présence d'éléments déclencheurs, les voies respiratoires enflent, secrètent des mucus et la crise survient.

Les facteurs qui déclenchent le plus cette crise sont les squames d'animaux, les acariens (insectes qui consomment la poussière domestique), les coquerelles, le pollen d'arbres ou d'herbes, les moisissures, la fumée de tabac, la fumée de bois, les odeurs de fixatif à cheveux ou de cosmétiques, les odeurs de produits de nettoyage, l'odeur de peinture, la vapeur d'essence, la pollution de l'air, le rhume, l'exercice, les pleurs, les rires, les cris et les températures froides. L'asthme est une affection assez complexe. Parlez à votre médecin si vous croyez souffrir d'asthme ou de toutes autres maladies respiratoires.

Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) inclut la bronchite chronique constante et l'emphysème. Les symptômes peuvent apparaître au bout d'une vingtaine ou une trentaine d'années et la principale cause est le tabagisme. Cette affection, contrairement aux autres, provoque des lésions pulmonaires irréversibles. Le principal symptôme est le souffle court dans le cas de la bronchite chronique et l'essoufflement et une difficulté à expulser l'air des poumons dans le cas de l'emphysème. Il existe plusieurs traitements pour en soulager les symptômes. Il est important d'en discuter avec votre médecin.

Publication Index Santé : 2015-04-17

Index Santé vous suggère
Suivez-nous sur Facebook
Inscription