Accueil » Chroniques santé » Famille, grossesse et nouveau-né » Le bégaiement chez l'enfant

Le bégaiement chez l'enfant

Le bégaiement chez l'enfant suscite énormément de questionnements et d'inquiétude chez les parents. Beaucoup d'entre eux se demandent s'il est important de consulter lorsque son enfant présente des problèmes de langage liés au bégaiement.

Le bégaiement chez l'enfant

Vers l'âge de 2 ans, un enfant commence à dire des mots pour ensuite construire de petites phrases de trois mots. Selon le milieu familial et la motivation de l'enfant, certains parleront plus précocement que d'autres. En général, un enfant de 3 ans est parfaitement capable de faire de petites phrases et apte à se faire comprendre.

À quel âge peut apparaître le bégaiement

C'est de 2 et 5 ans, soit durant la période d'apprentissage du langage, que peuvent apparaître les premiers bégaiements. Les manifestations de ce trouble de la parole sont assez fréquentes et complexes. Le bégaiement de 2 et 3 ans n'est pas une grande source inquiétude. Il diminue souvent avec l'âge et disparaît complètement de façon naturelle.

Comment détecter le bégaiement

Le bégaiement se caractérise par des sons ou des syllabes plusieurs fois répétées et d'une manière saccadée ou par plusieurs interruptions dans l'expression verbale. En général, c'est au tout début d'une phrase et au tout premier mot que l'enfant hésitera plusieurs fois pour ensuite poursuivre en faisant plusieurs arrêts sans vraiment réussir à terminer sa phrase ou à exprimer ce qu'il veut dire. Des symptômes peuvent accompagner le bégaiement comme des spasmes corporels, des mimiques, des sueurs ou des rougeurs au visage.

Les causes du bégaiement

Les causes du bégaiement demeurent méconnues, mais la génétique pourrait y jouer un rôle déterminant. Le bégaiement peut aussi provenir d'une grande émotivité ou d'un sentiment d'anxiété chez l'enfant. Plus l'expression verbale est difficile, plus l'anxiété augmente. Dans certains cas, le bégaiement se manifeste dans les situations plus ou moins stressantes pour l'enfant comme être en présence d'un adulte ou en milieu scolaire lors d'une intervention avec l'enseignant.

Les garçons sont plus sujets que les filles à bégayer. Parfois, le bégaiement peut mener à un arrêt complet de la parole. Les enfants souffrant de bégaiement souffrent aussi psychologiquement. D'où l'importance de ne pas négliger cet état s'il persiste après l'âge de 3 ou 4 ans.

Comment agir avec un enfant qui bégaie

Il est fortement conseillé de ne manifester aucun signe d'impatience, d'inquiétude ou d'émettre des commentaires négatifs ou de moqueries devant un enfant qui bégaie. Cela ne fera qu'aggraver le problème. Vers l'âge de 4 ou 5 ans, si le trouble persiste, il est recommandé pour le bien-être de l'enfant de consulter un spécialiste en orthophonie. Sans aide ni suivi, le problème peut persister et l'enfant deviendra de plus en plus anxieux.

Certains spécialistes préconisent un plan multi traitements. C'est-à-dire qu'en plus d'un suivi en orthophonie, un suivi psychologique et un programme d'exercices se joignent au traitement afin de cerner plus rapidement la source du problème. Le suivi psychologique permet d'écarter ou de cibler un trouble émotif profond qui pourrait être à l'origine du bégaiement. Des exercices, comme du sport ou le yoga, permettront de calmer l'enfant et de réduire le stress ressenti. L'orthophoniste enseigne et guide l'enfant afin qu'il s'exprime avec plus de facilité dans le calme et la confiance. Avec un encadrement spécialisé, le bégaiement disparaît dans la majorité des cas avant l'adolescence.

Publication Index Santé : 2015-04-08

Index Santé vous suggère
Suivez-nous sur Facebook
Inscription